Accueil A la une Dans les bagages de Vita Club…

L’adversaire de la JSK a débarqué hier à Tizi Ouzou

Dans les bagages de Vita Club…

835

A la veille de l’entame des confrontations des poules en Ligue des champions africaine, la JS Kabylie, imprévisible, pas sûre de gagner quand elle veut (elle reste sur un nul à domicile face à la JS Saoura samedi dernier), comme elle peut surprendre là où on l’attend le moins (éclatant succès 3 à 0 face au MCA chez lui à Alger) s’apprête à jouer ce vendredi un Vita Club du Congo Kinshasa tout aussi instable. Les Congolais de Vita Club restent, eux aussi, sur un faux pas concédé avant-hier (dimanche) au stade des Martyrs de Kinshasa lors du derby qui les avait opposés à leurs compatriotes du DCMP (Daring Club Motema Pembe).

Mené au score dès la première mi-temps, le Vita Club n’a pu parvenir à l’égalisation que dans la dernière dizaine de minutes de la partie, par l’intermédiaire de l’arrière gauche Ava Dongo (72’). Le Vita s’en sortira alors avec ce nul laborieux mais de loin mieux qu’une défaite grâce surtout à son keeper camerounais Nelson Lukong, auteur d’une prestation remarquée et remarquable. Lors de son précédent match, tout comme la JSK qui avait bien tapé le MCA chez lui, le Vita Club avait infligé une amère défaite à Lubumbashi at home, au stade Kibasa.

C’était grâce à un petit but volé par Manzoki à la dernière minute du temps additionnel, mais ce fut largement suffisant pour gagner. Et puis donc est venue cette rechute face au DCMP. Au sein du club, ce ratage, on ne l’attendait peut-être pas, mais on le redoutait clairement car tout le monde sait que l’équipe n’a plus cette assurance de gagner quand elle le souhaite. En témoigne d’ailleurs cet appel lancé par l’association des fans et proche de la direction du club, à la veille de ce derby contre le DCMP: «Chers supporteurs, bien sûr que oui, les choses vont mal au sein du club, l’équipe ne réalise pas de bons résultats, mais à retenir que le football est comme un conducteur.

En faisant une erreur, tout le monde est mort, c’est la même chose avec le foot où là n’y a que trois résultats : gagner, perdre ou match nul. Restons calmes, de bonnes choses arrivent ! Hier (avant-hier, ndlr), tout le monde était d’accord pour la victoire, mais si l’équipe fait un match nul ou une défaite, tout le monde voudra mettre le stade des Martyrs à terre. La violence n’est pas une solution, laissons l’équipe réaliser une saison magnifique. Même si vous êtes sur une série d’invincibilité, vous aurez toujours une équipe qui va vous cristalliser. Merci pour la compréhension».

Depuis, si l’équipe devait rester sur ces statistiques peu réjouissantes, au sein de la direction, on semble bien faire bouger les choses pour tenter de redresser la barre, en prévision de la suite de la Linafoot (Ligue 1 congolaise) et surtout pour cette phase des poules de la Ligue des champions que le club entame donc ce vendredi à Tizi Ouzou contre la JSK. Dans ce registre, déjà cette belle première pioche du mercato à son actif avec le recrutement du milieu offensif des Salésiens de Don Bosco, Zemanga Soze, capté par le coach Florent Ibenge lors de l’empoignade qui a opposé les deux équipes en championnat.

Le joueur a déjà rejoint le club jeudi passé et pourrait même être du voyage en Kabylie. Des autres joueurs que vise le club l’attaquant Maniema Union Bola Lobota, qui était, lui, attendu dimanche pour officialiser son contrat. En parallèle, la direction, qui était en brouille avec certains membres du staff technique, jusque-là suspendus d’ailleurs, a décidé de jouer la carte de l’apaisement et de réhabiliter tout ce beau monde en vue d’une union sacrée. La décision de passer l’éponge a été tranchée par le numéro un du club himself, à savoir… le général Amisi Kumba. Enfin, il ne serait sans doute pas de trop de savoir que le Vita Club occupe actuellement la troisième place du championnat avec 22 points en 14 matchs joués, soit 5 victoires, 7 nuls et 2 défaites.

Il faut toutefois préciser que le premier, le TP Mazembé, n’a joué que dix matchs et compte 26 points alors que le deuxième, le DCMP, n’a joué que 11 matchs. Lors de ses cinq derniers matchs, le Vita club a réussi une victoire, une défaite et trois nuls. Depuis le début du championnat, il a marqué 18 buts et en a encaissé huit. Voilà en gros ce qu’a dans ses bagages le Vita Club de Kinshasa qui devait débarquer hier soir à l’hôtel Les Deux palmiers de Draâ Ben Khedda, en prévision de son match vendredi, au stade du 1er Novembre de Tizi Ouzou, face à la JS Kabylie.

Arezki Houheche.