Accueil Sport «Les absences nous ont été préjudiciables»

JSM Béjaïa - Moez Bouakaz, à propos du revers de son équipe à El Eulma (2 - 1)

«Les absences nous ont été préjudiciables»

90

La JSM Béjaïa n’a pu revenir indemne de son déplacement, avant-hier, à El Eulma, après sa défaite étriquée (2 – 1) face au MCEE dans le cadre de la 14e journée du Championnat. Une fois de plus, les Vert et Rouge ont fait montre de fragilité à l’extérieur devant une équipe qui a signé sa troisième victoire de suite pour afficher clairement ses intentions de jouer le haut du tableau, en dépit des soucis financiers de ses joueurs.

Ainsi, alors que les supporters du club phare de la Soummam attendaient un sursaut d’orgueil de la part de leurs favoris face au Babya, après notamment la dernière qualification en Coupe d’Algérie aux dépens de la JST, ils ont une fois de plus été déçus par Benmansour et Cie, qui ont raté l’occasion de s’éloigner de la zone de danger. En fait, c’est tout le dispositif mis en place par le staff technique qui n’a pas bien fonctionné durant ce match. Et ce n’était pas non plus la réduction du score par le défenseur Nabil Khellaf à l’heure de jeu (60’, sp) et le retranchement de l’adversaire dans sa zone pour préserver le score, en sa faveur, qui pourraient nous contredire.

A vrai dire, cette défaite n’a fait qu’aggraver la situation de l’équipe qui reste scotchée à l’avant-dernière place du classement avec 10 points au compteur. De ce fait, la JSMB doit remporter les deux prochaines rencontres qu’elle disputera au stade de l’UMA face à l’OM Arzew et le MOB en match retard pour espérer remonter vite au classement et terminer la phase aller avec au moins 16 points.

Commentant le résultat de la rencontre de son équipe face au MCEE, l’entraîneur béjaoui, Moez Bouakaz, a déclaré en substance : «Certaines absences ont beaucoup influé sur le rendement d’ensemble de mon équipe. Même le second but de l’adversaire est venu sur une erreur monumentale de notre gardien (Alloui, ndlr). En tout cas, il va falloir réfléchir plus à la façon de sortir vite de cette situation plutôt que de songer à présent au challenge de Dame Coupe.»

B. O.