Accueil Sport Slimani, l’arme fatale !

VERTS D’EUROPE - 9 buts et 7 passes décisives avec l’AS Monaco

Slimani, l’arme fatale !

1037

Héros à Amiens (1 – 2), Islam Slimani a une nouvelle fois offert la victoire à Monaco contre Montpellier (1 – 0), vendredi en Ligue 1.

Omniprésent dans le jeu, poison pour la défense héraultaise, l’attaquant algérien a envoyé un message très sérieux à Robert Moreno. Monaco va mieux. Beaucoup mieux. Pour la première fois de la saison, le club princier a enchaîné avec un troisième succès de rang contre Montpellier (1 – 0), vendredi, lors de la 25e journée de Ligue 1. Une victoire méritée pour le champion de France 2017, qui a été sérieux dans tous les compartiments du jeu, mais qui a surtout pu compter sur son homme providentiel : Islam Slimani (31 ans). Comme à Amiens (1 – 2), une semaine plus tôt, l’attaquant algérien a enfilé sa cape de héros. Comme en Picardie, le champion d’Afrique 2019 s’est envolé très haut sur ce corner de Golovin pour placer un coup de tête imparable dans les bois du gardien Hilton (52’) et offrir les trois pré
cieux points à la formation princière, qui est provisoirement remontée au 5e rang du championnat de Ligue 1 française. Il marquait là son 9e but de la saison.

Puissant, imprenable dans le jeu aérien et toujours bien placé, Islam Slimani, noté 7,5/10 et élu homme du match par la rédaction du site spécialisé Maxifoot, a utilisé ses points forts pour sortir Monaco de la galère. Mais il a fait beaucoup mieux que ça. Comme depuis le début de l’exercice, lorsqu’il a eu la chance de le montrer, Slimani s’est comporté en partenaire idéal. Toujours le premier à réaliser le pressing, le Fennec a fait preuve d’altruisme tout au long de la partie. Jeu en remise, dédoublements, encouragements, l’Algérois n’a pas rechigné à la tâche pour pousser les Héraultais, épuisés, dans leurs derniers retranchements, après avoir longtemps résisté à la pression. Un état d’esprit souligné par Benjamin Lecomte, bien évidemment heureux de voir son partenaire briller après une période floue au début de l’hiver.

«Ça fait 2 matchs et 2 buts. Il est en forme, c’est un garçon qui est là pour le collectif, qui s’entraîne, qui donne tout sur le terrain, on l’a encore vu ce soir (vendredi) et il est décisif. C’est bien de pouvoir compter sur des joueurs comme ça», s’est réjoui le gardien monégasque sur Canal+ Sport. Robert Moreno, qui a été pointé du doigt pour son utilisation partielle de Slimani, dont le profil n’est pas forcément adapté au jeu qu’il souhaite, a mis un peu d’eau dans son vin. «Islam Slimani est un joueur important, je ne vais pas dire le contraire parce que les chiffres sont là», a indiqué l’Espagnol devant la presse, avant de tempérer : «Mais je ne veux pas parler d’un joueur individuellement parce que c’est un jeu collectif. Je vous laisse le soin de commenter les performances individuelles.» 15 matchs, 9 buts, 7 passes décisives, force est de constater qu’elles sont belles !
R. S.