Accueil A la une Trêve jusqu’à la fin de l’exercice !

JS KABYLIE - Mellal - Membres du conseil d’administration

Trêve jusqu’à la fin de l’exercice !

1605

Au moment où les pires interrogations étaient nourries sur le sort de la relation des membres du Conseil d’Administration frondeurs avec Mellal, finalement, les deux parties en conflit sont parvenues à un deal d’une trêve pour épargner l’équipe, en attendant la fin de la saison.

Le membre influent et meneur des frondeurs au sein du Conseil d’Administration contre la gestion de Mellal, Malik Azlef, a fini par se réconcilier, avant-hier soir, avec son vis-à-vis. Alors qu’il était de ceux qui avaient assisté à la réunion de samedi passé et qui voulaient la destitution de Mellal, Azlef a finalement changé de position.

Joint par nos soins hier, Azlef a accepté de nous parler de plusieurs points concernant le club kabyle. Avec son franc-parler, il a répondu à toutes nos questions. D’emblée, l’ex-vice-président de la JSK est revenu sur cette réconciliation avec le président Mellal. Il a déclaré à ce propos : «Effectivement, il y a eu une réconciliation avec le président Mellal et cela dans l’intérêt du club. À mon avis, c’est une sage décision, car il faut avant tout penser à l’intérêt de la JSK. Ce n’est pas le moment de laisser le club sans président, et les comptes seront donnés à la fin de l’exercice.

Le club est deuxième au classement général et on doit le mettre dans les meilleures conditions, car le titre est toujours jouable. L’intérêt du club doit passer avant les intérêts des personnes», a déclaré Azlef, avant d’aborder ses longues absences : «Il est vrai je ne suis pas souvent au bureau, comme ce fut le cas à un certain moment car j’avais des obligations familiales et professionnelles. Néanmoins, je ne laisserai jamais tomber la JSK, surtout lorsqu’elle traverse une mauvaise passe. Mon seul objectif à chaque fois est que l’équipe fonctionne dans les meilleures conditions et réalise les plus belles performances», dira notre interlocuteur.

« Le Conseil d’Administration sera renouvelé à la fin de la saison »

Lors de leur réunion avant-hier soir au siège de la JSK, les membres du Conseil d’Administration kabyles ont discuté de plusieurs points concernant le club. Interrogé sur les sujets essentiels traités lors de cette réunion, Azlef a détaillé : «On s’est mis d’accord pour faire les bilans à la fin de la saison en cours. On s’est également entendus pour qu’il y ait un nouveau Conseil d’Administration composé de gens capables d’aider le club. L’autre résolution important qu’on fixée, c’est de prendre des décisions collectives à chaque fois. Je ne vous cache pas que ce sont les décisions individuelles qui m’ont fait vraiment très mal. Les décisions doivent être prises collectivement. Si elles sont bonnes c’est tant mieux, si elles sont mauvaises, nous assumerons tous les conséquences».

« Ce n’est pas normal de se prétendre actionnaires décideurs avec… trois millions de centimes »

Comme tout le monde le sait, le coach Zelfani n’a pas obtenu une dérogation pour s’asseoir sur le banc et diriger la JSK lors des matchs officiels. Interrogé sur ce point, Azlef s’est contenté de dire : «Honnêtement, je ne sais pas grand-chose à ce sujet. C’est le président qui a toutes les données».

« Il est indispensable de procéder à l’ouverture du capital »

Tout en annonçant que le Conseil d’Administration sera changé à la fin de la saison, le membre influent du CA a dévoilé que la JSK procédera également à l’ouverture du capital à la fin de la saison : «Nous procéderons à l’ouverture du capital dès la fin de cette saison, car c’est le seul moyen d’assurer le bon fonctionnement du club. Ce n’est pas normal qu’il y ait des actionnaires avec trois milliards et d’autres avec trois millions de centimes, ce qui est une réalité, malheureusement. On gère le club à 12 et c’est déjà difficile de les réunir tous à chaque fois. Nous devons fixer, par exemple, le prix de l’action à trois milliards et celui qui sera actionnaire majoritaire présidera le club. S’il est pris par un actionnaire qui détient la majorité des actions, le club fonctionnera à merveille», a-t-il affirmé.

« Les supporters doivent soutenir le club pas les personnes »

Pour clore la conversation, Azlef a tenu à lancer un appel aux supporters du club kabyle. Il leur demande de s’unir dans l’intérêt de la JSK et de ne pas soutenir les personnes car les personnes ne font que passer : «Je demande aux supporters de s’unir autour du club et de ne pas soutenir les personnes. Celles-ci vont et viennent, mais le club restera toujours. La JSK nous appartient à tous et nous devons la soutenir pour qu’elle réalise ses objectifs. Le club est bien parti pour jouer le titre et les supporters doivent l’aider car il ne vaut rien sans eux».
M. L.