Accueil Sport Une progression à encourager

RC Ighil Ali

Une progression à encourager

102

Si l’on revient au bilan du parcours du Racing Club d’Ighil Ali durant la saison 2018/2019, on peut dire que cette équipe peut nourrir beaucoup de regrets d’être passée non loin de l’accession en honneur.

Le Racing d’Ighil Ali qui a toujours joué le maintien dans les années précédentes, a bel et bien réussi à taquiner les concurrents à l’accession à l’image de la JSD et de la JS Melbou. La troisième place occupée par les camarades de Mohand Saïd Aroum depuis le début de saison est bien la preuve que la formation n’Ath Yalla pouvait aspirer à plus. Le RC Ighil Ali vient de réaliser une progression à encourager. Salim Hamam et ses camarades ont récolté 49 points durant leur parcours de la précédente saison, à deux points seulement du leader et à un point du dauphin.

Dans les 21 matchs joués, Ighil Ali a glané 15 victoires et 4 matchs nuls et n’a perdu que 2 matchs seulement tout comme le leader. Le RC Ighil Ali a la 3eme meilleure attaque du groupe avec 42 buts inscrits derrière la JS Melbou (53 buts), la JS Djermouna (49 buts inscrits) mais aussi la seconde meilleure ligne défensive qui n’a encaissé que 14 buts.

La formation d’Ighil Ali justifie par conséquent sa troisième place acquise au classement final. L’ambition de cette jeune équipe ne peut se concrétiser sans des gestes de motivation. Le budget octroyé à l’équipe est tellement maigre qu’elle ne peut satisfaire aucun objectif tracé, révèle notre source.

Il faut avouer que le RC Ighil Ali, avec un effectif jeune, a raté de peu l’accession dans un championnat tout à fait abordable. Les résultats étaient pour la majorité assez mitigés autant à l’extérieur qu’à domicile, cependant pour ce qui est des matchs joués à l’extérieur, la formation a grignoté des points intéressants en allant s’imposer ou chercher le partage des points. Il faut dire aussi que les coéquipiers de Allaoua Mesbah ont perdu des points à domicile qui ont pesé lourdement sur le décompte final et c’est surtout cela qui a fait échouer le Racing dans son entreprise.

Le RCIA est encadré par ses jeunes talents qui ont refusé l’effacement du football dans ce beau village d’Ighil Ali. «On joue au football pour exister. On ne peut pas rêver de défi sans motivation mais venez découvrir nos jeunes talentueux qui font bien sûr notre joie», nous dira un jeune.

En effet, les dirigeants préparent la nouvelle saison le plus normalement du monde pour que le football ne meure pas à Ighil Ali. La progression réalisée par cette équipe est à applaudir. Les dirigeants doivent préserver cet élan pris par leur équipe en portant les correctifs qu’il faut pour grimper au sommet et arracher une accession qui ne sera nullement un tabou à condition que les pouvoirs publics mettent les moyens notamment financiers à la disposition de cette sympathique formation.
Tahar H.