Par DDK | 1 Aout 2018 | 1406 lecture(s)

SOUK EL-TENINE - 5e Festival du cinéma jeune public

Des ateliers d’initiation aux métiers du cinéma

Très connue pour son dynamisme et la volonté de ses membres et responsables, L’association ciné+ de Timezrit a organisé du 21 au 26 juillet dernier, la 5ème édition du Festival du cinéma jeune public.

Cette rencontre culturelle, artistique et pédagogique placée sous le slogan «l’envol de la cigogne» qui s’est déroulée au niveau de l’auberge de jeunes de Souk El-Tenine à l’est de la wilaya de Béjaïa, a comme objectif principal d’assurer des ateliers de formation aux métiers du cinéma. «Le but recherché par cette manifestation culturelle est de faire aimer le 7ème art à la nouvelle génération, notamment les jeunes de la région, et de leurs permettre de créer leurs propre image à travers des ateliers de formation», nous a déclaré Azedine Kedadouche, membre fondateur de l’association organisatrice. «Cette action entre dans le cadre du programme de sensibilisation et de formation cinématographiques de l'association, et se veut une opportunité permettant l'initiation aux métiers du cinéma, la sensibilisation à travers l'image, la réhabilitation et l'occupation des espaces culturels. L'objectif est aussi de permettre aux jeunes stagiaires d'animer un ciné-club et de présenter les différents intervenants et étapes dans la réalisation d'un film», ajoute le président M. Mourad Bouamara. 32 stagiaires venus de différents coins de la wilaya de Béjaïa ainsi que d’autres wilayas, ont pris part à cet événement. Ces formations ont pour objectif l’initiation des jeunes aux technologies numériques auxquelles ils sont confrontés tout le temps, et leur donner la chance de s’exprimer librement à l’aide de ces outils, afin de créer leurs propres images pouvant leur permettre sûrement de mieux refléter leur identité et leur culture. Ces ateliers de formation qui sont au nombre de quatre ont touché les thématiques qui concernent les techniques cinématographiques et la création artistique qui sont assurées par des formateurs spécialisés dans le domaine du 7ème art, à savoir, les deux français Antoine Ravat et Rayane Chikhoune, ainsi que le réalisateur Mohamed Yargui et Syfax Houchet. Le premier atelier consiste en la manière de réaliser un documentaire dans son coté pratique, et s’est déroulé sur l’Histoire de la boxe à Timerzrit. Le deuxième «photos commentées» est destiné aux techniques de montage de photos. Quant au troisième atelier, il concerne la lettre filmée par laquelle le stagiaire écrit sur un tel sujet pour qu’elle se finisse par une réalisation sur le terrain. Pour le dernier atelier «Film pédagogique», il est destiné au montage d’archives par une touche spéciale des stagiaires. Pour assurer un très bon déroulement de ce riche programme, les organisateurs ont choisi de consacrer la matinée aux ateliers au niveau de l’auberge, et le soir pour les projections, en sillonnant des villages et des plages. D’ailleurs, dans l’optique de toucher un très large public, les organisateurs ont tenu à organiser une tournée à travers les villages épars de la daïra, entre autre, Louta à Souk El-Tenine, Melbou, ainsi que les plages de la Daïra pour faire la projection de plusieurs films tels que «Pays de Kabylie» et «L'héroïne» du réalisateur Cherif Aggoune , ainsi que «je te promets» de Mohamed Yargui, et d’autres destinés aux enfants. Le but étant de sortir les populations villageoises de la léthargie qui règne sur leur quotidien et de les faire profiter de moments de communion et de culture gratifiants. Ce festival s’inscrit petit à petit dans l’agenda culturel algérien, et son itinérance permettra au public de découvrir des films, des professionnels et des moments de partage et d’apprentissage uniques. Rendez-vous l’année prochaine pour la sixième édition avec un autre envol de la cigogne !

Aziz Khentous

0