Par DDK | 17 Avril 2017 | 1811 lecture(s)

Les promesses du FLN à Fréha et Azazga

Une délégation du FLN s’est rendue, avant-hier, à Fréha où elle a inauguré le siège de permanence FLN dans cette ville.

Lors de sa prise de parole, le directeur de campagne de ce parti dans la wilaya de Tizi-Ouzou, en l’occurrence Kamel Ouguemat, a mis l’accent sur l’importance de voter le jour du scrutin.

Il présentera, dans le même sillage, les candidats de son parti. Dans l’après-midi de la même journée, les candidats du FLN ont animé un meeting dans l’église d’Azazga sise en face du siège de l’APC.

Une grande foule était présente, dont les maires d’Azazga et d’Ifigha, l’ancien wali de Tizi-Ouzou, Mohand Said Chekini et un grand nombre d’étudiants.

La parole fut d’abord donnée au directeur de campagne, Kamel Ougmat, qui a présenté les candidats du parti, en majorité présents, avant d’expliquer les grands axes de leur programme pour la région : «Nous encouragerons l’investissement dans la daïra d’Azazga et mettrons des zones d’activités à la disposition des jeunes. Si nous sommes élus, nous libérerons le pays de sa dépendance aux hydrocarbures comme seule source de revenus. Nous avons l’ambition de réaliser une zone d’activité dans chaque daïra. Nous ferons en sorte notamment de débloquer celle de Souama et encouragerons les investisseurs à venir dans la région. Notre programme sera la continuité de tout ce qui a déjà été fait. Il s’articulera autour des actions d’aide des couches défavorisées et des indemnités à accorder aux handicapés aux ayants droit. Ces indemnités seront revues à la hausse», promettra-t-il.

Lefki Mohamed lui succédera, rappelant le travail accompli par le FLN, «classé premier parti», dira-t-il. Il assurera que son équipe «sera toujours à l’écoute du citoyen et veillera sur les intérêts de la région».

L’intervenant promettra notamment que «la daïra d’Azazga deviendra une wilaya, dès le prochain découpage». Mohammed Haddad, tout en se disant «fier d’avoir été choisi comme candidat dans un parti porteur de projets», promettra, s’il est élu, «de réaliser la voie ferrée, car le train doit siffler dans la deuxième commune de la wilaya de Tizi-Ouzou», dira-t-il.

Puis vint le tour de Lakhdari Saïd, tête de liste FLN à Tizi-Ouzou et vice président à l’APN, qui insistera sur l’urgence que tous les Algériens s’unissent, quelle que soit leur couleur politique «pour faire face à la main étrangère qui menace la stabilité et l’unité du pays».

«Nous devons rendre l’espoir à la jeunesse qui ne trouve pas de travail, en encourageant l’investissement», ajoutera-t-il. L’officialisation de Tamazight, le déblocage de la mairie d’Azazga fermée pendant 8 mois et tous les acquis réalisés ont été rendus possibles «grâce au Président Bouteflika», s’accorderont à dire tous les candidats.

Djaffar Ouigra et Fatima Ameziane.

2.00