Par DDK | 23 Juillet 2018 | 1142 lecture(s)

Hammadi

Des câbles électriques qui tuent…

Des câbles électriques à haute tension déployés anarchiquement au quartier Annassim, dans la municipalité de Hammadi à l'Ouest de Boumerdès, ont été, récemment, à l’origine de la mort d’un citoyen et du handicap majeur et permanent de 3 autres habitants. «Cela fait 13 ans que je n’ai pas ouvert les volets des fenêtres de ma maison à cause de la présence de ces câbles à haute tension à portée de la main», dira Ismail Ben Djaboub, un citoyen de cet important quartier de Hammadi. Alors qu’il jouait tranquillement sur le balcon de leur maison, Yassine Toumiat, un enfant de 9 ans, a vu ses mains et ses pieds complètement déformés par ces câbles électriques à haute tension. Ali Belhadj, un autre citoyen de ce quartier dira en colère : «Au lieu d’avoir une école et une route digne de ce nom, nous avons des câbles électriques à haute tension suspendus au-dessus de nos têtes comme l’épée de Damoclès. Ces câbles sont un danger réel et permanent qui nous hante l’esprit à chaque fois qu’on est obligés de laisser nos enfants pour partir travailler. Depuis son installation, le maire ne nous a pas reçus. Les responsables doivent régler nos problèmes, ils les connaissent parfaitement.»
H. A.

0