Par DDK | 31 Juillet 2018 | 1597 lecture(s)

Larbaâ Nath Irathen

La paranoïa du moustique tigre

À Larbaâ Nath Irathen, que ce soit sur les places publiques ou dans les cafés, toutes les discussions tournent, ces jours-ci, autour de ce fameux insecte du nom de moustique tigre.

Les citoyens ne cachent pas leur inquiétude de voir le moustique faire son apparition dans la localité. L’inquiétude est grande à un point tel que la panique s’empare systématiquement des personnes ayant eu à subir une piqûre d’insecte, craignant que ce soit le fameux moustique tigre qui en soit à l’origine. Les citoyens multiplient d’ailleurs les appels en direction des autorités municipales en vue de programmer des opérations de démoustication en cette période propice à la prolifération de bestioles en tous genres, favorisée également par le foisonnement anarchique des déchets. Cette année, bien qu’aucun cas n’ait été signalé à Larbaâ Nath Irathen, du moins jusque-là, la menace est reste présente, sachant que l’on rapporte chaque jour, à travers différents médias, la prolifération de cet insecte nuisible, voire dangereux, qui constitue une réelle menace sur la santé publique. En effet, il faut savoir que le moustique tigre, connu sous le nom stegomyia albopicta, est originaire d’Asie, mais il ne cesse de se répandre à travers le monde. On le rencontre aujourd’hui sur tous les continents. Sa piqûre ne diffère pas de celles des autres moustiques : un bouton qui gratte fortement apparaît au niveau de l’endroit piqué. Pour déterminer si un moustique tigre en est à l’origine, il existe plusieurs indications. D’abord, la bestiole est diurne (elle vole la journée), alors que les moustiques habituels ont des mœurs plutôt nocturnes. Aussi, le moustique tigre se caractérise par ses bandes noires et blanches et sa taille : il mesure environ 5 mm. Il est donc plus petit que ses cousins et son vol est plus lent. A signaler que la piqûre du moustique tigre est généralement bénigne. Mais elle peut être dangereuse pour l’homme si le moustique a précédemment piqué une personne malade. Dans ce cas, il devient porteur de virus et peut transmettre des maladies. S’agissant des principales pathologies susceptibles d’être transmises à l’homme, l’on citera, en premier lieu, le chikungunya, la dengue et le virus Zika. Ces maladies se caractérisent par l’apparition des symptômes grippaux, de fièvre, de douleurs au niveau des muscles et des articulations et de maux de tête.

Youcef Ziad

0