Par DDK | 12 Juillet 2017 | 3511 lecture(s)

Projet de la pénétrante autoroutière

Hattab inspecte le chantier du tunnel de Sidi-Aïch

Le wali de Béjaïa, Mohamed Hattab, a effectué, hier, une visite d'inspection au niveau du projet de la pénétrante autoroutière. Il a entamé sa visite par le chantier de creusement d'un tunnel à Sidi-Aïch. Sur les lieux, selon la cellule de communication de la wilaya, «une instruction a été donnée par la wali au directeur des travaux publics, afin de procéder à l'indemnisation immédiate des propriétaires des neuf maisons, endommagées suite aux travaux de creusement du tunnel». Le wali, ajoute la même source, «a tenu à rassurer les responsables de l'entreprise chinoise que le retard mis dans le paiement de leur dû sera réglé». Un engagement soutenu par le responsable de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) qui s'est engagé, poursuit-on, «à rattraper et à normaliser toute la situation financière», reconnaissant que «la portion concernant le contournement de la ville de Sidi-Aïch, où se réalise ce tunnel en bitube sur 1 700 mètres, avance laborieusement à cause de la technique de creusement choisie.» Pour le wali de Béjaïa, «le projet à caractère structurant est prioritaire», sachant qu’une fois celui-ci réceptionné dans sa totalité, les routes nationales 12 et 26 seront désengorgées, permettant une meilleure fluidité de la circulation. Conçue en 2x3 voies, la pénétrante de Béjaïa totalise soixante ouvrages d’art, dont treize viaducs, un tunnel de 1 700 mètre et sept échangeurs, ainsi que trois aires de services. Le projet a exigé un investissement de plus de 100 milliards de dinars.

F.A.B.

0