Par DDK | 29 Aout 2018 | 472 lecture(s)

Bouira

En pleins préparatifs de la rentrée scolaire

à quelques jours de la nouvelle année scolaire 2018-2019, le wali de Bouira, Mustapha Limani, a abordé le volet des préparatifs pour le bon déroulement de la rentrée sociale. «Nous serons aux côtés des enfants issus des milieux défavorisés en cette circonstance», a-t-il déclaré. Effectivement, la nouvelle zone urbaine Belmahdi, située au chef-lieu de la wilaya, se verra dotée de trois nouveaux groupes scolaires et de deux CEM. Par ailleurs, un total de 90 écoles primaires ont été remises en état, et 36 d’entre-elles se voient attribuer un budget de 37 milliards de centimes issu du fond commun des collectivités locales. «Dans les travaux de réhabilitation, nous avons priorisé la réfection des réseaux d’assainissement et d’ADE au sein des écoles. Priorité attribuée par rapport aux travaux d’étanchéité et ravalement des façades», indiquera le wali. Par ailleurs, toujours dans le budget du FCCL, 142 millions du montant seront réservés au transport scolaire et 195 autres seront consacrés à la prime des 3 000 DA attribuée aux 65 000 élèves défavorisés, recensés à travers la wilaya de Bouira. Pour ces derniers, 8 500 cartables et tabliers seront distribués par les autorités locales. En effet, la wilaya contribuera avec un total de 5000 cartables et 5 000 tabliers sur son budget, quant au ministère de la Solidarité, il fera de même avec un total de 3500 cartables et 3 500 tabliers. D’autre part, l’université de Bouira bénéficiera de 1 000 nouvelles places pédagogiques et 5 000 nouveaux lits, répartis à travers les diverses résidences universitaires. Quant à la formation professionnelle, elle verra l’ouverture des portes de son nouvel institut national El-Hadj Saiki, disposant d’un total de 1 300 places dont 300 réservées à l’internat.

Sarah Madani

0