Par DDK | 8 Mai 2016 | 1259 lecture(s)

JSM Béjaïa Après avoir assuré son maintien in extrémis

Encore une saison à mettre aux oubliettes

Tout est bien qui finit bien, dit-on. La JSM Béjaïa a, en effet, attendu l’ultime journée du championnat pour assurer définitivement sa survie en ligue 2 Mobilis au terme d’une phase retour des plus angoissantes pour les nerfs des inconditionnels du club, en ce sens que les partenaires de Djabaret n’ont récolté que 11 petites unités sur les 45 possibles. Avant-hier, face à l’US Chaouia qui jouait également le match de sa dernière chance, les hommes du coach Lamine Kebir se devaient d’arracher au moins ce précieux point qui manquait à leur équipe pour réaliser cet objectif de fin de saison qui tenait alors en haleine toute la famille du club. Au final, c’est un soulagement total dans le camp béjaoui, joueurs, dirigeants et supporters. Ces derniers ont fêté, chacun à sa manière, cet exploit réalisé en terre Chaouie. Comment pouvait-il en être autrement ! En effet, la preuve est que dès le coup de sifflet final de l’arbitre du match USC-JSMB (1-1), tous les fiefs du club ont connu une effervescence particulière et les commentaires allaient aussi bon train sur les résultats de la dernière journée de championnat. Ainsi et après un stress intenable ayant duré plus de 90’ pour suivre les différentes péripéties de cette confrontation, des dizaines de jeunes ont alors tenu à défiler à travers les différentes artères de la ville de Béjaïa, qui en voitures, qui en motocycles, pour exprimer leur joie de voir leur équipe préserver enfin sa place en ligue 2. Par ailleurs, le coach de la JSMB, Lamine Kebir, qui s’exprimait à la fin de la partie, a déclaré en substance : «On est très heureux d’avoir enfin réalisé notre maintien en ligue 2. Pour cela, je tiens vivement à féliciter mes joueurs qui se sont bien battus jusqu’à la fin après une première mi-temps terne face à l’USC. Ce qui nous a surtout permis de rétablir l’équilibre et de préserver cet acquis jusqu’au coup de sifflet final. Ceci dit, je tiens enfin à dédier notre maintien à tous ceux qui ont passé de durs moments avec nous ces derniers temps pour parvenir ensemble à atteindre notre objectif».

Les joueurs fortement récompensés

En effet, le président du CSA, M. Guellati, qui s’est réuni avec les joueurs à l’hôtel, avant la confrontation décisive contre l’USC, leur a promis par là même une prime de trente (30) millions de centimes en cas de maintien de la JSMB en ligue 2 Mobilis. Un bon pactole que les camarades du héros de la soirée, le buteur Abdelhak Atek, devraient percevoir dès la semaine prochaine maintenant que la JSMB est désormais tirée d’affaire sur le fil pour terminer l’actuel exercice avec 38 points à son compteur et à une seule unité seulement du troisième relégable, qu’est l’USC (37 points).

B. Ouari

0