Par DDK | 4 Juin 2008 | 3727 lecture(s)

Kamel Abboud et Aziz Khouchene, fierté des Bougiotes

La boxe bougiote a vu le jour au début des années 40 avec la création du Club sportif de Bougie (CSB) jusqu’au MB Béjaïa actuellement en passant par le Boxing club Amirouche (BCA), la JSMB et le MOB.

La salle Sidi-Soufi a été le point de départ d’une véritable époque qui a permis à Béjaïa d’être la meilleure école de boxe au niveau national.

Plusieurs générations ont honoré Béjaïa et l’Algérie à plusieurs occasions.

Parmi elles, celles des Kouchene Aziz, Kamel Abboud, Smail Khentache, feu Nordine Achouri, Allouache, Bencharit et Merad qui a été le meilleur du point de vue des résultats techniques tous ces illustres boxeurs ont représenté dignement Béjaïa et l’Algérie.

Ce groupe renferme deux champions du monde militaire en 1982 (Aziz et Kamel), plusieurs champions d’Afrique, participations aux championnats du monde, aux Jeux Olympiques, aux Jeux méditerranéens, aux championnats maghrébins et à plusieurs tournois internationaux.

On ne peut parler des pugilistes qui ont honoré la ville de Yema Gouraya sans citer l’artisan des ces performances, à savoir feu Da Mahloud Khouchene lequel a su inculquer à ces athlètes le véritable noble art avec une pédagogie hors pair. Un geste des autorités locales rendra sûrement le sourire à ces personnes qui se sont sacrifiées pour que vive une discipline particulièrement chère pour eux. Une question reste toujours posée: jusqu’à quand ces athlètes vivront-ils dans l’indifférence?

Z. Hamour

0