Les Canaris ne pensent qu’au NAHD

Partager

Après avoir concédé samedi une défaite amère contre le vainqueur de la coupe d’Algérie, l’ES Sétif, et tout le brouhaha qui s’en est suivi sur l’affaire de Belkalem, les camarades de Kaci Sedkaoui, qui ont bénéficié de deux jours de repos, ont repris le chemin des entraînements mardi après-midi.

Ils se sont entraînés hier dans la matinée afin de bien préparer ce match contre le NAHD, qui se déplacera à Tizi-Ouzou, sans âme, suite à sa rétrogradation officielle en ligue 2. La JSK qui n’a pas assuré définitivement son maintien, du moment que seulement 4 points la sépare du premier reléguable, l’AS Khroub à trois journées seulement du tomber de rideau du championnat de cette saison, qui était catastrophique sur tous les plans, doit impérativement gagner ce match pour s’éloigner définitivement du danger et rassurer les supporters. Cela, même si l’équipe n’est pas vraiment en danger, lorsqu’on sait qu’après ce match contre le NAHD ce samedi, elle se déplacera à Béjaïa pour affronter une équipe de la JSM Béjaïa dans la tourmente, et accueillera l’ASO Chlef lors de la dernière journée. Les joueurs qui sont conscients de la conjoncture actuelle, sont déterminés plus que jamais à chasser le doute et rassurer tous les amoureux de la JSK, qui sont désemparés de la situation critique dans laquelle se trouve leur cher club de toujours.

Rial, Nessakh et Remache out

Les Canaris seront privés ce samedi contre le NAHD de pas moins de cinq joueurs pour cause de blessures et de suspensions, à l’image de Metref et Tedjar en méforme, mais aussi Rial, Nessakh, Remmache, tous trois suspendus. Cette situation a mis le coach Karouf dans l’embarras, mais il n’en demeure pas moins qu’il a en tête des solutions de rechange. En effet, le staff technique alignera Zarabi à gauche, Bitam à droite et Khellili – Belkalem, qui héritera du brassard du capitaine dans l’axe.

Metref boude toujours

Alors que tous les supporters de la JSK le voyaient comme la meilleure affaire en qualité de recrutement et attendaient beaucoup de lui, vu ses qualités techniques indéniables, le joueur Hocine Metref, recruté au début de saison, a déçu plus d’un et n’a donné aucun plus au club, à la grosse frustration de ses fans. Le joueur qui a la tête ailleurs et ne veut plus jouer à la JSK et continue à ne faire qu’à sa tête et bouder toujours l’équipe, serait officiellement partant en fin de saison. Or, il est le joueur le mieux payé en compagnie d’Ali Rial, malheureusement, sur le terrain, c’en est une autre histoire, au moment où il y a des joueurs qui mouillent leur maillot et touchent moins à l’image de Belkalem, dont les sept mois de convalescence sont toujours impayés et El Orfi, Hanifi, Remmache.

C’est le cas également pour Nessakh, qui réclame une revalorisation de son salaire, faute de quoi, il changera d’air en fin de saison, vu qu’il sera libre de tout engagement ce mois de juin. Selon certaines indiscrétions, Nessakh aurait même déjà signé un précontrat avec l’USMA.

Entraînement ce matin

Si la séance de reprise de mardi s’est déroulée à 18h et à huis clos afin d’éloigner les joueurs de toute pression, surtout après l’affaire entre Belkalem et Rial, les coéquipiers de Hocine El Orfi s’entraîneront ce matin et demain vendredi dans la matinée.

Ces deux séances d’entraînement seront consacrées au volet technique, et l’entraîneur Karouf en profitera pour dégager le onze performant et la bonne stratégie à adopter pour glaner les trois points, qui seront synonyme du maintien, alors que la JSK était jadis habituée à jouer les titres et non lutter pour le maintien, comme ce fut le cas la saison passée au grand dam de ses fidèles supporters, qui réclament un changement à la tête du club pour sortir la JSK de cette léthargie.

K. K.

Partager