Des transporteurs refusent leur conversion en taxieurs

Partager

Près d’une soixantaine de propriétaires de fourgonnettes dites « capsules » se sont rassemblés, hier dans la matinée, devant le siège de la wilaya. Ce rassemblement se voulait une action de protestation contre l’ultimatum de la DTW (la direction du transport de la wilaya) invitant les propriétaires de ces « capsules » à  se convertir en taxieurs, avant le 25 Avril prochain. Pour rappel, cette mesure retenue par la DTW rentre dans le cadre de la nouvelle politique arrêtée par le ministère du Transport et consistant à faire bénéficier les citoyens de meilleures prestations de services. Et il se trouve qu’en matière de prestations de services, ces capsules acquises dans le cadre du dispositif mis en place par  l’ANSEJ  n’offrent aucun confort. A cet état de fait caractérisant les « capsules », s’ajoute un aspect d’ordre esthétique. En effet, ces fourgonnettes jaunes vives, en circulation à Bouira, offrent une image des plus disgracieuses, rappelant celle du transport à Bombay, en Inde. Cela étant, les protestataires estiment qu’ils ne peuvent répondre à l’exigence de la DTW. « Nous n’avons pas les moyens financiers d’acquérir un taxi », justifie Omar, l’un des transporteurs. « Déjà que nous peinons à subvenir aux besoins de nos familles ! », ajoute un autre protestataire. Alors qu’une délégation s’apprêtait  à rencontrer le chef de cabinet de la wilaya, le wali qui présidait la dernière journée de la session de l’APW, a invité le DTW à sursoir à l’ultimatum. Autrement dit, les capsules reprendront du service au-delà du 25 avril.

 SOA

Partager