Vers la révision du code pénal

Partager

«Le gouvernement compte réviser le code pénal, notamment, en ce qui concerne les peines appliquées à l’égard des auteurs d’enlèvement d’enfants », a affirmé jeudi denier, à Alger, Daho Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales. De ce fait, le ministre a fait savoir, lors d’une séance plénière, à l’Assemblée Populaire Nationale (APN), consacrée aux questions orales, qu’un rapport sera présenté au cours de la semaine prochaine, par le ministère de la Justice, quant à la révision de ce code. Ould Kablia a mis en exergue l’importance de mobiliser toutes les parties et les services de sécurité pour la mise en place d’un plan efficace, dans le but de protéger les enfants et mettre un terme à ce crime qui est étranger à la société algérienne.  Dans ce sillage, le ministre a fait état, également, de l’installation suite à la réunion du conseil interministériel qui s’est tenue, dimanche, autour du dossier relatif aux enlèvements d’enfants, d’un groupe de travail qu’il supervisera personnellement. Ce groupe est représenté par des représentants des secteurs de l’éducation, de la santé du sport, de la famille, de la gendarmerie, et de la police. « Le conseil a adopté des mesures sur la sensibilisation, la prévention et le traitement judiciaire ferme et rapide des auteurs de ces crimes », a indiqué le même responsable. En effet, le groupe, qui a été mis en place, aura pour mission la formulation d’une série de solutions et des propositions à même de garantir la prévention, et la sensibilisation. Il sera chargé également, d’appréhender les mobiles socio-psychologiques qui sont à l’origine de ce crime. Le gouvernement a souligné aussi, la nécessité de relancer le travail de proximité envers les enfants, les parents et la société civile. 

Samira Saïdj 

Partager