Trois épaves de bateaux récupérées à Azeffoun

Partager

Trois vieilles embarcations de pêche ont été sorties de la mer, avant-hier samedi, au niveau du port d’Azeffoun. 

Une opération rendue possible suite à une action de nettoyage du fond marin réalisée dans le cadre de l’opération nationale « Port bleu » initiée par le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques.

C’est devant une foule très nombreuse que les épaves de trois bateaux ont pu être sorties des fonds des eaux. Elles ont coulé au niveau du port de la localité depuis plus d’une dizaine d’années, apprend-on. Elles gênaient, depuis, l’accostage des autres navires. Il a fallu d’importants moyens matériels pour pouvoir mener à terme l’opération, et ce ne fut que tard dans la soirée de samedi qu’elle prit fin. Les trois bateaux, visiblement réduits à l’état de carcasses très dégradées, sont actuellement gardés dans un site sécurisé à proximité du port, en attendant qu’ils soient récupérés par leur propriétaires, dans le cas où ces derniers se manifestent. C’est suite à une opération de nettoyage du fond marin, au niveau du port d’Azeffoun, que l’intervention a pu être réalisée, le tout dans le cadre de la campagne nationale de nettoyage des ports, initiée par le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques. Une campagne de « revalorisation », placée sous le nom de « Port bleu ». Elle a eu lieu, samedi dernier, au niveau de 14 wilayas côtières du pays et a touché 29 ports et abris de pêche. Pour la wilaya de Tizi-Ouzou, c’est la direction locale de la pêche qui a pris en main cette opération, avec l’assistance des autorités locales au niveau des communes de Tigzirt et d’Azeffoun ainsi que de la direction de la jeunesse et des sports. La délégation, constituée du directeur de la pêche, les responsables des communes, les représentants de la protection civile et de la sûreté de wilaya, entre autres, a d’abord donné le coup d’envoi de la journée, consacrée au « port bleu », à Tigzirt, puis à Azeffoun. Près de      3 000 mille jeunes et enfants ont pris part à cette opération. Les jeunes bénévoles ont été répartis entre les deux ports de la wilaya et sur les plages, où une action parallèle de nettoyage a concerné les déchets de surface.  Dans ce même cadre, les initiateurs ont visé une sensibilisation de la population, au niveau des villes balnéaires, sur la nécessité de garder l’environnement propre et préserver la nature. Ils voulaient toucher un maximum de personnes, ce qui d’ailleurs n’était pas très difficile, étant donné que les plages et les villes visées furent, durant le week-end, submergées par de grands nombres de citoyens, qui fuyaient la chaleur et la hausse en flèche des températures. Il y a lieu de rappeler que cette campagne nationale se veut désormais annuelle.

Tassadit. Ch.

Partager