Le chaos s’installe !

Partager

À l’université de Béjaïa, la situation ne prête guère à l’optimisme ! Le dénouement d’une crise née de l’exclusion de plus de 800 étudiants, tant espéré par d’aucuns, semble lointain au regard de l’évolution de la situation au fil des jours. En témoigne ce bras de fer entre des centaines d’étudiants et l’administration rectorale, représentée par le Conseil d’administration. Alors que les représentants de étudiants réclament mordicus la réintégration de tous les exclus, le Conseil de direction de l’université A. Mira campe sur ses positions, en invoquant «les délibérations souveraines des jurys » sur la base desquelles les décisions d’exclusion de ces derniers ont été prises. N’empêche que les tentatives d’apaiser les esprits et, du coup, mettre un terme à la protesta des étudiants, n’ont pas cessé pour autant. Mercredi, en fin d’après-midi, le Conseil de direction de l’université A. Mira, qui s’est réuni à la bibliothèque centrale du camus de Targa Ouzemmour, et ce, en présence de 25 représentants des étudiants exclus, a pris la décision de «réintégrer» 23 étudiants. «Sur invitation du recteur de l’université une délégation composée de 25 étudiants exclus a été reçue par le Conseil de direction (…)», lit-on dans un communiqué du Conseil d’administration de l’université diffusé jeudi. Lors de cette rencontre, précise-t-on, «le recteur a rappelé aux étudiants que les orientations de la commission ministérielle portant sur la soumission des 140 demandes de recours de réintégration des étudiants exclus pour étude, au cas par cas, au Conseil Scientifique de l’Université ont été respectées». Dans ce cheminement, ajoute-t-on, «le Conseil Scientifique a répondu favorablement à cette demande et a rendu publiques ses conclusions concernant la réintégration de 23 étudiants. Concernant les 117 étudiants exclus restants dont les demandes de recours ont été jugées non recevables par le Conseil Scientifique, le recteur s’est engagé à leur assurer une inscription au titre de cette année 2014/2015 dans d’autres établissements universitaires. À cet effet, ces étudiants sont invités à déposer leurs demandes au niveau du vice rectorat chargé de la pédagogie, et ce, à partir du jeudi 22/01/2015 pour une prise en charge (inscription pédagogique et hébergement)». Dans son communiqué le Conseil de direction estime que « la principale revendication des étudiants, portant sur la réintégration des exclus, est satisfaite», appelant, par conséquent, l’ensemble des étudiants à reprendre leurs activités pédagogiques à partir de ce dimanche. De même, les enseignants de l’université de Béjaïa sont invités par ce même Conseil à fournir l’effort nécessaire pour rattraper le retard cumulé tout en saluant la persévérance du Personnel ATS. Même si la décision prise mercredi par le Conseil scientifique de réintégrer 23 étudiants et d’assurer une inscription dans d’autres établissements universitaires à 117 autres est à saluer, il n’en demeure pas moins que la crise qui secoue l’université depuis maintenant plus de trois mois ne connaîtra pas un dénouement de sitôt, car les membres de la CLE revendiquent la réintégration de tous les exclus, soit plus de 800 étudiants.

Dalil S.

Partager