Hommage à Kamel Hamadi

Partager

La 8ème édition du Festival culturel local de la musique et de la chanson kabyles se tiendra du 9 au 14 août 2015 à la Maison de la culture de Béjaïa sous le thème ''Cna n takbaylit assa'' (La chanson kabyle aujourd’hui).

Elle sera, à juste titre, un hommage à une véritable légende vivante, l’icône de la chanson algérienne, l’artiste Kamal Hamadi qui, lit-on dans la revue du festival, «malgré une notoriété nationale et internationale, malgré une carrière exemplaire et prolifique, demeure une figure méconnue de la jeune génération et son œuvre mérite davantage d’être visitée ou revisitée dans toute sa dimension.» Par ailleurs, même si on ne le dit pas officiellement, ce faisant, c’est rendre à la talentueuse artiste que fut son épouse, la défunte Nora, car on ne peut évoquer Kamal Hamadi sans penser à l’autre figure emblématique de la chanson algérienne Nora. Lors de sa conférence de presse qu’elle a tenu dans la matinée d’avant-hier, Mme Salima Gaoua, directrice de la Maison de la culture et commissaire du festival, a rappelé que depuis l’institutionnalisation du festival en 2008, Kamal Hamadi, de son vrai nom Larbi Zeggane, a tout le temps été son parrain y compris pour cette 8ème édition qui se caractérise par l’instauration des ateliers «master-class», opération qui consiste à aller chercher, parmi les stagiaires, les prédispositions et les qualités intrinsèques souvent ignorées ou qui se découvrent parfois tardivement, des dons cachés et des talents divers d’expression écrite, orale ou corporelle et autres sens de l’imagination. Ces ateliers qui se sont déroulés du 22 au 30 juillet 2015 à la Maison de la culture, sous l’égide du Festival culturel local de la musique et de la chanson kabyles, ont été assurés par le chanteur et interprète Hafidh Djemai. Et la mission de ce grand artiste a consisté à créer, grâce à un travail collectif, l’émulation nécessaire à libérer l’imaginaire et l’éclosion des talents. Cette 8ème édition, dont la cérémonie d’ouverture est prévue le 9 août à 20 heures 30 minutes, regroupera des troupes de musiciens et de chanteurs qui viendront de Boumerdès, de Bordj Bou-Arreridj, de Sétif, d’Alger, de Tizi-Ouzou et de Béjaïa, avec la ferme intention de monter sur le podium. À noter que cette année, les organisateurs ont prévu la participation de groupes féminin à la compétition. À noter également que 120 chanteurs dont la plupart sont des lauréats des éditions précédentes animeront durant le festival, en plus des plateaux principaux de la Maison de la culture et du TRB des soirées musicales dans 10 communes de la wilaya de Béjaïa.

B. Mouhoub

Partager