La gendarmerie communique sur le crime du pont de Bougie

Partager

Suite à un différend survenu au niveau du parking d’un hôtel à Tizi-Ouzou, le nommé A. H., âgé de 58 ans, agent de sécurité audit hôtel, a asséné des coups de couteau à son collègue âgé de 39 ans, lui occasionnant des blessures graves sur diverses parties du corps. «La victime a été évacuée vers l’hôpital de Tizi-Ouzou, où elle a succombé à ses blessures. Aussitôt, des gendarmes de la brigade de Tizi-Ouzou se sont déplacés sur les lieux, où ils ont interpellé le mis en cause», lit-on dans le bilan rendu public, hier, par la cellule de communication de la gendarmerie nationale. Par ailleurs, à Alger, les gendarmes de la brigade de Dely Ibrahim ont présenté devant le procureur de la République auprès du tribunal de Bir Mourad Raïs quatre personnes pour association de malfaiteurs, enlèvement et séquestration, dont a été victime le dénommé K. E. âgé de 55 ans. «Ils ont été placés sous mandat de dépôt», a indiqué le même document. Rappelons que le nommé K. Khaled, 32 ans, demeurant à la cité Petit Staouéli, commune de Dely Ibrahim, s’est présenté à ladite brigade de gendarmerie nationale pour déclarer qu’il a reçu un appel au moyen de téléphone émanant de son père (la victime), l’informant de son enlèvement par un groupe d’individus qui exige une rançon de 50 millions de centimes en contrepartie de sa libération. «Les investigations entreprises aussitôt par les gendarmes de la brigade territoriale de Dely Ibrahim, renforcés par ceux de la brigade de recherches de Chéraga et la section de sécurité et d’intervention du groupement, ont conduit, trois heures plus tard, à la libération de la victime à hauteur de la gare routière d’Aïn-Benian et l’interpellation de ses quatre ravisseurs à bord de deux véhicules», a encore ajouté la même source.

Samira Saïdj

Partager