Les têtes de listes se précisent à Draâ El-Mizan

Partager

Nombreux sont les partis qui trouvent des difficultés à confectionner leurs listes, notamment pour trouver des femmes candidates.

Toutefois, certains ont déjà bouclé l’opération. À l’exemple du Front des Forces Socialistes qui a dévoilé sa liste, le week-end dernier, devant les militants et sympathisants. En effet, ce n’est pas le maire en fonction, M. Mohamed Gherbi, qui avait été nommé à ce poste juste après le départ de l’ex P/APC, élu députe, M. Ahcène Mansouri en l’occurence. Mais la commission a porté son choix sur un autre candidat comme tête de liste en la personne de M. Ghani Issolah, militant du parti, et actuel chef d’agence de l’ADE de Draâ El-Mizan. À la lecture de la liste, on constate que de nombreux ex élus ayant déjà cumulé plusieurs mandats à l’APC n’y figurent pas. Il est à rappeler que l’APC de Draâ El-Mizan a été dirigée par le FFS depuis 1997 jusqu’à ce jour à l’exception de la période 2005-2007. Cependant, il faut dire qu’il y a eu des mécontents. Deux ex élus, à savoir M. Said Dahmani et M. Ahcène Belabiod ont choisi de mener une liste indépendante bien avant la finalisation de la liste. D’ailleurs, le parti n’a pas tardé à les radier de son organique. De son côté, le maire actuel a exprimé son mécontentement devant l’assemblée pour avoir été écarté de la liste. Une lettre de soutien à ce maire circule d’ailleurs. « Nous soussignés, citoyens de Draâ El-Mizan, venons apporter notre soutien à M. Gherbi Mohamed, maire en fonction, à conduire la liste du FFS de la commune de Draâ El-Mizan. Nous contestons énergiquement la liste présentée par la commission de choix de candidatures qui, sans nul doute, portera préjudice au parti « , lit-on dans ce document. Du côté FLN, la commission de la collecte des candidatures a fait appel à un professeur en médecine, M. Rachid Agoudjil, établi en France. Le parti n’arrive plus à s’imposer dans cette APC de 19 sièges, depuis son échec en 2007 (2 élus sur 15). Son dernier score à l’élection de novembre 2012 était de quatre sièges loin derrière le FFS qui avait raflé onze sièges, la majorité absolue. Au RCD, on croit savoir que ce serait M. Hocine Ouariachi qui prendrait la tête de liste du parti. C’est un militant déjà élu en 2007. Cela dit, dans cette municipalité, l’une des plus importantes de la wilaya, avec plus de 20 milles électeurs, l’engouement au vote n’est pas fort ces dernières années. Le parti majoritaire n’arrive à la tête de l’APC qu’avec près de deux mille voix.

Amar Ouramdane

Partager