“L’ambiance du bled n’a pas de pareille”

Partager

Il est rentré quelque peu fatigué de France, mais il a quand même tenu à honorer le rendez-vous fixé à ses fans. Le gala passé, Noredine Debiane ne regrette rien. Au contraire !

Alors Noredine, heureux d’être là ?

ll Et comment ! Franchement ça m’a fait vraiment plaisir d’avoir participé à ce programme. ça a été l’occasion pour moi de retrouver la scène à Tizi-Ouzou. Le public et l’ambiance d’ici n’ont pas de pareils. Lorsqu’on se retrouve comme ça, on sent vraiment le bien-être intérieurement, si vous voyez ce que je veux dire.

On a eu vent que vous étiez quelque peu souffrant avant votre retour au pays ?

ll J’ai eu effectivement un petit malaise que je continue de soigner mais maintenant ça va nettement mieux.

Le fait de jeûner ne vous perturbe-t-il pas ?

ll Non bien au contraire, ça m’aide à bien respecter le régime alimentaire qui m’est imposé par mon médecin, je ne mange que les légumes préparés à la vapeur. Donc ça ne sert à rien de se presser de se mettre à table. Je ne mange que thirzaganine…

Vous avez aimé votre gala ?

ll ça s’est très bien passé oui. Il y avait un grand public, c’était super bien. Et puis ce fut un plaisir de partager la scène avec Rabah Asma qui est aussi un grand ami.

Est-il vrai que vous êtes un de ses anciens musiciens ?

ll Exactement, à l’époque je l’accompagnais à la batterie.

Vous jouez toujours de cet instrument ?

ll Oui toujours, mais juste en France quand il s’agit de grands spectacles.

Mais comment avez-vous décidé de vous mettre à la chanson ?

ll C’est des amis lesquels voyant que j’ai une belle voix m’ont encouragé. Et puis je me suis dit : pourquoi pas !

Et ça vous plait ?

ll Si je continue, c’est que ça ne m’ennuie pas.

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter ?

ll Déjà vite pouvoir remanger normalement ce que je veux (rire !)…

Partager