S.O.S club en danger !

Partager

Donc après une attente de plusieurs jours, les camarades de Reziouek voyaient en cette rencontre comme une ultime opportunité pour mettre fin à un suspense qui a tenu en haleine les milliers de fans.

Mais à leur grande surprise, ils étaient informés à la dernière minute de l’impossibilité d’être reçus par le président. Ce dernier est souffrant, leur a-t-on appris.

Pour les joueurs, même si réellement le président est malade, la véritable raison qui a amené la direction à annuler cette rencontre est le problème financier.

Pour eux, la direction était incapable de réunir l’argent nécessaire à la régularisation de leur situation financière et à donner comme avance sur les primes de signature de leurs premières tranches pour le futur exercice.

On voit clairement que c’est très mal parti pour une équipe qui s’apprête à jouer la coupe de la CAF. Les différentes tentatives de la direction provisoire des Vert et Rouge à l’effet de réunir un minimum à rempiler ont été toutes vaines.

Les industriels qui leur ont promis de les aider se sont curieusement rétractés. Boualem Tiab semble se retrouver seul face à une situation des plus délicates.

C’est ce qu’il appréhendait peut-être, allant jusqu’à démissionner de son poste de président. La JSMB a besoin, aujourd’hui, de près de 4 milliards pour pouvoir retenir les cadres de l’équipe qui sont en négociations très avancés avec la MSP Batna et d’autres clubs.

Est-il normal de laisser le club qui a terminé la saison sur le podium mourir à petit feu ? Un sursaut d’orgueil est plus qu’impératif pour le sauver !

Demain ce sera déjà trop tard. Agissons vite, cela va de l’image de toute une région !

Amine Kaci

Partager