Ces jeunes qui se font exploser

Partager

Un jeune Algérien en âge de croquer la vie à pleines dents a été happé par une organisation terroriste qui en a fait une bombe humaine après un endoctrinement dont on imagine la capacité de persuasion. Ainsi, non seulement les intégristes de l’ex-GSPC réussissent à recruter mais parviennent même à “fabriquer » des kamikazes algériens pour semer la mort en Algérie.

Voilà qui n’est pas, le moins que l’on puisse dire, pour confirmer le discours officiel qui tente de présenter une situation globale du pays sinon idyllique, du moins largement satisfaisante.

Certes, sans que cet acte soit à lui seul une quelconque preuve de l’échec de l’action de l’Etat, il ne constitue pas moins un indice évident de l’existence d’un terreau fertile pour l’action terroriste, en matière de recrutement.

Il l’est autant au plan socioéconomique qu’au plan politico-idéologique. Des millions de jeunes à travers le territoire national croupissent dans une véritable situation de misère et subissent la pire des angoisses : l’absence de perspectives.

Le dénuement et le chômage étant parmi les plus  » motivants  » des facteurs qui poussent nos jeunes vers les maquis, la polémique autour de la réalité du taux officiel de chômage qui plaide pour un net recul du phénomène révèle du coup toute son importance.

Car enfin, si les contradicteurs du gouvernement avaient raison sur la question, ne serait-il pas irresponsable de continuer à présenter une situation de l’emploi toute rose et laisser ainsi pourrir une réalité occultée jusqu’à l’irréparable ?

La vérité quand bien même amère est bien plus salvatrice que les déclarations triomphalistes, dans la mesure où connaître le problème et son ampleur réel permet d’en prévenir les conséquences potentielles.

Au plan politique et idéologique, l’intégrisme est, en ce domaine, particulièrement bien loti. L’Algérie, demeurant sous l’emprise de l’islamo-conservatisme à tous les niveaux de l’Etat et de la société, s’offre ainsi en proie facile à la surenchère et au grenouillage intégriste.

La moindre velléité de réforme éducative, entre autres, dans le sens de la modernité et de l’esprit scientifique et rationnel, subit l’opposition souvent hystérique des forces de la régression. Et à l’instar de ce qu’a dû être le sort du fameux rapport Benzaghou sur la réforme du système éducatif, les promoteurs et partisans du changement cèdent systématiquement à la pression de leurs adversaires. Ceux-ci profitent d’autant plus de leur hégémonie que l’expression politique des démocrates et républicains de ce pays subit encore largement l’exclusion politico-médiatique. Or, quelles autres forces de la société sinon celles démocratiques, auraient plus vocation à extirper nos jeunes de la menace islamiste et les rendre imperméables à l’endoctrinement intégriste ?

Tant que les autorités persistent à ne pas l’admettre, Ben Laden et ses chairs à canon continueront à nourrir les fantasmes de potentiels jeunes kamikaze algériens…

H.O.

Partager