Des travaux et des dégâts

Partager

En effet, vu le retard enregistré dans la réalisation avec en prime l’abandon anarchique des amas de remblai sur le bas côté même de la route, c’est l’environnement immédiat qui reçoit un sacré coup sans que personne parmi les responsables concernés ne semble s’inquiéter outre mesure. C’est ainsi qu’en l’absence de suivi sinon de rappel à l’ordre de l’entreprise réalisatrice, ces amas de remblai risquent bien à la longue d’être à l’origine d’une véritable catastrophe écologique. On sait tous que quand les remblais sont déposés sur une base escarpée et glissante, le risque d’éboulement est patent, cela même qui ne manque pas par ailleures de détruire tout ce qui est situé sur les abords de cette chaussée. Ni arbre ni même des places sensées accueillir les amateurs du tourisme de montagne ne semblent y échapper. C’est le cas du site dit  » louzine ouffella  » abritant jadis la plus ancienne turbine de production d’électricité qui, à longueur d’année, est devenu un coin prisé par les passants et autres amateurs de la beauté de la nature. Il se trouve à présent complètement défiguré. Des tas de terre sont ainsi mis sans se soucier de l’importance de ce site sur l’esplanade même qui, il y a quelques temps recevait un nombre important de familles et de jeunes qui viennent se rafraîchir sur les hauteurs de la montagne. C’est dire que devant une telle situation, le mal que pourront provoquer ces travaux semble être plus important que le bien qu’il devait procurer. Cela sans oublier le fait qu’en l’absence de plan d’embellissement des abords de cette route et pourquoi pas du reboisement des zones touchées par le projet, les travaux en exécution donnent plutôt un avant-goût de catastrophe écologique qui achèvera le peu de nature qui reste dans cette région montagneuse. A bon entendeur…

Juba D.

Partager