Le patronat défend la flexibilité du contrat du travail