Encore une victime de trop au passage à niveau

Partager

La population de la commune d’El Adjiba a été plongée dans l’émoi et la consternation suite au décès de A. Hamitouche, fauché par un train. Il est 4h du matin, le défunt, commerçant de fruits et légumes de son état, s’apprêtait à aller s’approvisionner à partir du marché de gros de Bouira. Accompagné de son fils Nassim, âgé de 18 ans, il ne se doutait pas de ce qui l’attendait. Arrivé au passage à niveau sis au chef-lieu de la commune, un train venant d’Alger, le percute violemment et le tue sur le coup, alors que son fils souffre de plusieurs blessures, mais apprend-on, son état est hors du danger. Il y a lieu de signaler que ce passage non gardé est à sa 13e victime et la dernière en date, s’est produite en août dernier, où un sexagénaire émigré a trouvé la mort. Des décisions ont été prises pour la mise en place d’un poste de garde. Depuis, nonobstant la construction d’une loge, cette dernière demeure sans gardien. Il a fallu attendre qu’un autre accident se produise pour voir relancer l’affaire du gardiennage. Les citoyens, visiblement irrités, ont fermé dans la matinée d’hier, ce passage à niveau. Après s’être entretenus avec le président de l’APC et le chef de daïra de Bechloul, une décision a été prise illico presto de placer les arrières et assurer la sécurité des citoyens. Quoi que le poste de garde puisse contribuer sans nul doute, à limiter le nombre d’accidents dans cet endroit, mais les piétons continueront toujours à être exposés au danger. Seule une trémie pourrait préserver les vies humaines.

M. Smail

Partager