Le troisième salon du livre Djurdjura s’est ouvert hier

Partager

La maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou accueille depuis hier la troisième édition du salon du livre Djurdjura, consacrée, cette année, au grand romancier Rachid Mimouni.

De fait, près d’une vingtaine de maisons d’édition ont d’ores et déjà confirmé leur participation a l’événement. Les stands et les ultimes détails organisationnels ont été finalisés hier en début de soirée pour pouvoir être au rendez-vous et ouvrir les portes du salon aux centaines de visiteurs attendus comme chaque année, dans les halls et autres vestibules de l’enceinte. Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont tout mis en œuvre pour lancer des nouveautés dans l’événement, et les faire coïncider avec d’autres cercles culturels dans cette optique qu’en plus des rencontres consacrées au grand Rachid Mimouni (exposition, témoignage, hommages….etc.), des activités parallèles porteront sur l’immense Mohia, où il sera notamment question de recueillement sur sa tombe, de communications sur sa vie et ses œuvres, ainsi que d’un concours de langue amazigh.

De nombreuses conférences, traitant de divers thèmes culturels et artistiques seront également données par des spécialistes tout au long du salon, lequel, il faut le noter, s’étalera jusqu’au 11 décembre prochain. Il est utile de savoir aussi, que cet événement donnera également le coup de starter du festival du conte et du récit (prévu le jeudi 9 décembre), durant lequel des tables rondes, des projections de romans adaptés à l’écran et des concours des meilleures illustrations d’un texte (en langue arabe et français) seront organisés.

Partager