Accueil Culture Azifas, nouveau commissaire ...

BÉJAÏA - Il a été nommé jeudi

Azifas, nouveau commissaire du Festival de la chanson kabyle

220

Le chanteur-compositeur Yazid Abdi, connu sous le nom d’artiste Azifas, vient d’être intronisé nouveau commissaire du Festival de la musique et de la chanson kabyles en remplacement de Boudjemaâ Rabah. Artiste musicien, homme de théâtre et membre actif de l’association des artistes, le chanteur Azifas est connu sur la scène artistique locale et nationale avec à son actif une quarantaine d’albums. Contacté, Azifas a estimé que c’est là une lourde tâche: «Je tiens avant tout à remercier Boudjemaâ Rabah pour le travail réalisé lors des dernières éditions du Festival de la chanson kabyle (depuis 2016). Me concernant, je vais essayer d’être à la hauteur de la confiance placée en moi.

Je ferai en sorte de donner, comme d’habitude, le meilleur de moi-même pour la musique et la chanson kabyles. Nous tacherons de préparer comme il se doit la 11e édition qui, avec l’aide de tous, ne sera que grandiose. Nous projetons de l’organiser durant le premier semestre de la prochaine année», a-t-il souligné. De son côté, le directeur de la culture de la wilaya de Béjaïa, Omar Reghal, dira à ce propos : «Je félicite M. Abdi pour cette nomination tout en remerciant son prédécesseur Boudjemaâ Rabah pour les efforts déployés. Nous sommes prêts à collaborer afin de donner un second souffle à ce Festival».

Pour rappel, la 10e édition du Festival culturel local de la musique et de la chanson kabyles a eu lieu dans la ville d’Akbou du 31 octobre 2018 au 3 novembre 2018. Elle a été itinérante à travers les localités de la vallée de la Soummam et du chef-lieu de wilaya. Des conférences et des galas artistiques étaient au programme à Akbou, Tazmalt, Seddouk, Ighil Ali, Chemini, El-Kseur et Béjaïa. Ce Festival n’a pas eu lieu en 2019 suite au maigre budget de 4 millions de dinars accordé par le ministère de la Culture. Ainsi, les organisateurs étaient contraints de réduire la durée du Festival.

Achour Hamouche.