Accueil Évènement «Arnaque à l’APC d’El Biar !»

La coalition MPA - PT - FFS - RND dénonce

«Arnaque à l’APC d’El Biar !»

6176

Dans l’unique souci de faire respecter la voix du peuple, et confortés très clairement par les décisions de justice émises en leur faveur, les élus du MPA, du PT, du RND et du FFS, constitués en coalition, se sont donné le mot pour geler leurs activités jusqu’à ce que le wali délégué de Bouzareah revoie sa copie et rende à chacun ce qui lui revient de droit.

Ce dernier, sciemment ou induit en erreur, selon un des élus contestataires, et le secrétaire général de l’APC ont permis au candidat du FLN de s’accaparer la tête de l’APC d’El Biar  alors que le code électoral, dénué de toutes ambiguïtés, s’y oppose fermement.  Retour sur l’affaire, inédite et hors du commun, d’une élection communale qui risque de plonger la commune d’El Biar dans une situation kafkaïenne dont les conséquences ne seront nullement profitables à la population de cette paisible municipalité. Au lendemain du scrutin du 29 novembre dernier, les élus du FLN s’étaient retrouvés en majorité relative, mais ceux du MPA et de trois autres partis ont formé une coalition qui leur avait permis de devancer le FLN d’une voix, et théoriquement, cela donnait l’avantage au candidat de cette coalition pour le poste de président d’APC. Or, lors du deuxième vote, le wali délégué de Bouzaréah, Brahim Achacha, a refusé le vote par procuration à un élu, alors que celle-ci était valable et faite dans les normes requises. Cette décision du wali délégué a, ainsi, chamboulé les données et mis un frein aux ambitions des élus de la coalition qui, aujourd’hui, refusent catégoriquement le fait accompli en décidant de rester unis tout au long du mandat, avec comme seul mot d’ordre : « Dénoncer le mépris de la loi et la manipulation des textes au profit du FLN ». Aujourd’hui que le nouvel exécutif est installé par le wali délégué les élus de la coalition, se sentant lésés, refusent d’abdiquer et de laisser faire « ces pratiques qu’on pensait révolues ». C’est pourquoi ils maintiennent le principe de rester soudés jusqu’à ce que la vérité soit connue sur cette arnaque qui ne dit pas son nom. De ce fait, les élus du MPA, du FFS, du PT et du RND se sont réunis, hier au siège du MPA à Hydra, pour dénoncer énergiquement « cette violation de la loi, de la part de l’administration au profit d’un parti (FLN) dont la gestion antérieure de cette commune a été si décriée par la population qui a choisi d’opter pour d’autres formations. Mais la fraude, la combine et les intérêts étroits, de ceux qui confondent servir et se servir, ont eu raison de la souveraineté populaire. Résultats : Un président d’APC, aussi arrogant qu’illégitime, à la tête d’une commune qui a souffert le martyr faute d’une gestion saine et responsable. Et une population qui ne s’explique pas encore le détournement de son choix au profit de celui qui, ayant atteint ses limites, doit, en son âme et conscience, s’avouer inapte à répondre aux besoins des El-Biarois ». 

  Ferhat Zafane