Accueil Évènement Kherrata : Saison estivale et mois de Ramadan à l’ordre du jour

Kherrata : Saison estivale et mois de Ramadan à l’ordre du jour

1927

Réunir toutes les conditions nécessaires pour assurer le bon déroulement de la saison estivale et le mois de Ramadan 2010, tels sont les points de l’ordre du jour, de la réunion de travail qui s’est tenue au siège de la daïra de Kherrata, sous la présidence du chef de la daïra, et en présence des présidents des APC, du représentant de la direction de commerce de wilaya de Béjaïa et de l’ensemble des responsables des divers secteurs concernés et des bureaux d’hygiène communaux. S’agissant du premier volet, après la présentation des bilans d’activités de lutte contre les maladies à transmission hydrique et des zoonoses du 2e trimestre 2010, par les membres de ces organismes et les interventions de chacun. Le responsable concerné dans ce cadre, le chef de daïra a insisté quant au renforcement du dispositif de prévention à la charge des BHC au niveau de chaque commune durant toute la saison estivale en cours. Ce qui ne veut pas dire, devait-il préciser, que les actions soient conjoncturelles, par conséquent, la vigilance doit être toujours de rigueur à tous les niveaux de la responsabilité pour préserver la santé du citoyen, de façon permanente au cours de toute l’année. A cet effet, il a mis l’accent sur la nécessité d’assurer régulièrement le traitement et le suivi de l’eau de consommation, et autres actions liées à l’hygiène du milieu tels que les contrôles des eaux usées, les rejets à ciel ouvert, la lutte contre les décharges sauvages ; milieux de prolifération des animaux errants, et enfin les contrôles des établissements à caractère alimentaire, sans omettre, les inspections au niveau du marché hebdomadaire pour ce qui concerne la commune de Kherrata. Pour ce qui est de la lutte contre les zoonoses, notamment les campagnes d’abattage des animaux errants, l’accent a été réitéré sur l’importance de cette opération qui doit être menée efficacement pour éradiquer les risques indus par ce phénomène difficile à maîtriser. Dans ce cadre, l’attention des présidents des APC a été attirée par le chef de la daïra, en déclarant qu’ils sont habilités à établir des arrêtés d’abattage des animaux errants au cas où les circonstances l’exigerait.
Pour le deuxième point abordé il s’agit de l’organisation des activités commerciales en période estivale et mois de Ramadan 2010, qui coïncide cette année, avec les grandes chaleurs ; une période où le marché local connaît une prolifération d’activités commerciales et de services liées particulièrement aux produits demandés en cette saison, telles que les crèmes glacées, les boissons gazeuses et autres ; des activités qui sont exercées d’une façon occasionnelle parfois dans l’irrespect total des règles élémentaires d’hygiène, de conservation et des normes de qualité ; des produits qui représentent un danger imminent sur la santé du consommateur en égard à la rupture de la chaîne de froid, qui caractérisent ces produits. Il a été rappelé avec insistance ces instructions émanant de la direction du commerce qui soulignent que les collectivités locales gagneraient à aménager des sites et aires commerciales appropriés pour contenir ce type d’activités dont l’objectif est d’assurer les conditions d’hygiène et la salubrité environnementale, préalablement à l’octroi d’autorisation par les présidents des APC concernés, aux seuls détenteurs du registre du commerce non sédentaires.

Slimane Zidanea