Accueil Évènement La route Béjaïa – Sétif bloquée

Tala Hamza

La route Béjaïa – Sétif bloquée

790

Des citoyens de la localité d’Ireyahen, dans la commune de Tala Hamza, sise à la périphérie de la ville de Béjaïa, ont protesté, hier. Ils ont procédé, tôt le matin, au blocage à la circulation automobile sur la RN 75, reliant la capitale des Hammadites à la wilaya de Sétif, via Kendira, et aux communes situées au Sud-est de la wilaya. Ces citoyens, exaspérés par le retard flagrant accusé dans la prise en charge de leurs doléances, ayant trait à l’aménagement urbain, ont décidé de sortir dans la rue. En tête de leurs revendications figurent l’aménagement du trottoir longeant l’axe principal de la localité et l’installation de l’éclairage public. Réagissant à cette action de rue, le maire de Tala Hamza, Nacer Saouli, est allé à leur rencontre et les a rassurés, leur annonçant que l’APC a déjà inscrit un projet d’aménagement du trottoir d’Ireyahen, en vue d’embellir l’entrée de la commune, avec la réalisation d’un éclairage public en LED. «Les problèmes d’aménagement urbain soulevés par nos concitoyens sont pris en charge. Notre APC a consacré 47 millions de dinars pour l’aménagement de la voirie, du trottoir longeant le village Ireyahen et l’installation de l’éclairage public», a-t-il affirmé.

L’édile communal a expliqué que le retard enregistré dans le lancement des travaux est lié à certaines procédures administratives, au niveau du contrôleur financier (CF). «En ce qui nous concerne, nous avons envoyé le dossier de ce projets au CF. A présent, nous sommes dans l’attente de son feu vert. Peut-être que nous aurons une réponse d’ici vingt jours», a espéré le P/APC de Tala Hamza. Il a néanmoins souligné que l’étude de ce projet leur a pris beaucoup de temps. «L’aménagement du trottoir longeant la RN9, au niveau d’Ireyahen, fait partie de nos priorités. L’étude technique du projet nous a pris un peu plus du temps car plusieurs réseaux, dont ceux de la téléphonie et du drainage des eaux de pluie, traversent cet endroit. Notre souci est de faire un travail propre et adéquat», a tenu à préciser le maire. En tout cas, l’intervention du P/APC pour rassurer les habitants d’Ireyahen a eu un écho favorable. En effet, les protestataires ont levé le blocus sur la RN 75 quelques heures seulement après sa fermeture.
B. S.