Accueil A la une La section authentique FFS défend son maire à Draâ El Mizan

Les déchirements s’accentuent au sein du parti

La section authentique FFS défend son maire à Draâ El Mizan

1974

Après que la section du FFS, dirigée par Hacène Khaloui, a affiché une déclaration dans laquelle, elle a annoncé que le maire Abdelghani Issolah a été suspendu temporairement du parti par le premier secrétaire national, Hakim Belahcel, en concertation avec le coordinateur de la CAF de Tizi Ouzou, Arezki Boujemaâ, la réaction de l’autre section n’a pas tardé.

En effet, dans un communiqué «démenti et mis au point», placardé sur les murs de la ville, le premier secrétaire, A. Aouadi, a écrit : «En ma qualité de premier secrétaire de la section authentique, élu au suffrage universel par la base militante, je démens solennellement la suspension du P/APC,  Abdelghani Issolah, qui est un modèle de fidélité au FFS, à la charte de l’élu et aux principes fondamentaux du FFS. Le FFS est un et indivisible quelles que soient les divergences.»

Il faut rappeler que dans sa déclaration, Hacène Khaloui a indiqué que ce maire était suspendu du parti jusqu’à sa comparution devant les instances habilitées et qu’il n’est plus mandaté à agir au sein et au nom du parti jusqu’à l’examen de son cas, conformément aux textes du FFS.

De son côté, Abdelghani Issolah  persiste et signe que la décision prise à son encontre l’a été individuellement par ce pseudo-secrétaire de section désigné par cinq personnes. 

Amar Ouramdane