Accueil A la une «L’ANP tend une main solidaire» vers le peuple

CRISE POLITIQUE - Nouveau discours d’Ahmed Gaïd Salah

«L’ANP tend une main solidaire» vers le peuple

671

Ahmed Gaïd Salah tend sa main «solidaire» vers le peuple à travers l’institution militaire qu’il dirige. Une armée qui «ne nourrit aucune ambition», politique soit-elle.

C’est ce qui ressort du nouveau discours du chef d’État-major de l’ANP, le général-major Ahmed Gaïd Salah, hier, à partir de l’Académie militaire de Cherchell.

«Le dévouement de l’Armée Nationale Populaire envers l’Algérie n’a d’égal que son dévouement envers son peuple. C’est à partir de ce dévouement que notre Armée tend une main solidaire. C’est de tout ce dévouement envers la patrie et le peuple que l’Armée Nationale Populaire continue d’accompagner le peuple», a déclaré Gaïd Salah, qui rappelle encore une fois que le commandement de l’ANP n’a aucune ambition : «Le Commandement de l’Armée Nationale Populaire ne nourrit aucune ambition, et je le répète encore, nous n’avons aucune ambition, mais notre objectif est de servir notre pays et accompagner en toute sincérité ce noble peuple authentique, afin d’amener notre pays à dépasser sa crise et atteindre les seuils de la légitimité constitutionnelle, pour pouvoir ensuite démarrer sur une base solide et une logique correcte et judicieuse pour remettre les choses en ordre et hisser l’Algérie au rang qui lui sied parmi les nations».

Et de solliciter le peuple pour «une compréhension qui s’élève à la hauteur du degré de confiance qui relie le peuple à son armée».

Le vice-ministre de la Défense ne manque pas cette occasion pour rétorquer à ceux qui, selon lui, mènent «les campagnes abjectes et récurrentes, que ne cesse de subir le Commandement de l’Armée Nationale Populaire, après chaque pas sincère et étudié qu’il fait en toute conscience et perspicacité». Puis de les traiter de «campagnes stériles sans aucun résultat».

Ahmed Gaïd Salah exhorte le peuple à choisir le «cap novembriste droit et de nous débarrasser pour toujours du joug de la dépendance sous toutes ses formes». Le chef d’État-major rappelle aussi que le commandement militaire est résolu à accompagner la justice et «à l’assister afin de recouvrer sa réputation à la lumière des lois en vigueur et à lui assurer toutes les formes de sécurisation et de sérénité, ce qui lui a permis de devenir libre de toutes contraintes et loin de toute pression ou diktat, afin de pouvoir exercer ses missions, appliquer la loi et rendre des jugements en toute équité et sans aucune discrimination».

Encore une fois, le chef des armées a exprimé son rejet de toute période de transition, s’en tenant à la solution constitutionnelle à la crise politique : «Que tout le monde sache que l’Armée Nationale Populaire restera vigilante, et même extrêmement vigilante. Elle ne déviera jamais de sa ligne de conduite nationaliste et ne s’écartera pas de ses missions constitutionnelles nationales que requiert la situation actuelle du pays, jusqu’à l’élection du président de la République, dans les délais constitutionnels, loin de toutes formes de transition».
M. A. T.