Accueil Kabylie Une cérémonie en plein air

Une cérémonie en plein air

2301

Comme aucune grande salle n’est disponible dans ce village de 3500 habitants, les membres du comité de village et ceux de l’Association culturelle “Tighilt Nnegh” ont tenu à organiser cette cérémonie dans l’unique endroit existant, à savoir la place du village.

En effet, en ce vendredi 16 du mois en cours, Tighilt Mahmoud a vécu au rythme de la cérémonie qui a eu lieu en présence du représentant de l’exécutif communal de Souk El Tenine, M.Belarif, de madame Abbelli l’inspectrice de l’Education de la circonscription de Maâtkas et de l’ensemble des villageois.

C’est ainsi que les 76 lauréats du village ont reçu des diplômes d’honneurs et une somme d’argent quoique symbolique mais qui ne manquera certainement pas d’encourager l’ensemble des écoliers à persévérer et à fournir plus d’efforts à l’avenir pour évidemment goûter aux délices de la réussite.

A ce propos M. Belarif, l’élu du village trouvera : “C’est devenu chez nous une tradition, cette année, la cérémonie connaît un certain retard, mais bon, l’essentiel est de booster ces enfants pour en faire les cadres de demain”.

Quant à Madame Abdelli, l’inspectrice de l’Education elle reconnaîtra : “Une très bonne initiative qu’il faut à tout prix pérenniser car non seulement, elle permet de récompenser les lauréats pour les efforts fournis durant leur scolarité mais elle incitera les autres élèves à faire de même, c’est ce qu’on appelle faire d’une pierre deux coups. Un grand coup de chapeau aux organisateurs”. Pour M. Chebiri Rabah, membre du comité de village et membre de la commission d’organisation : “C’est avant tout une occasion de réunir l’ensemble de nos concitoyens et puis, il est de notre devoir de participer significativement à l’éducation des futures générations car l’affaire est celle de toutes les parties, il faut aider l’école dans sa noble mission et être aux côtés des enseignants qui se trouvent souvent seuls et livrés à eux-mêmes, l’instruction et l’éducation de nos bambins est aussi notre affaire”.

Effectivement, pour gagner le pari et redorer le blason de l’école Algérienne, l’implication des parents est une nécessité. Dans tous les cas, les habitants de Tighilt Mahmoud l’entendent de cette oreille, et ce sont les applaudissements de la foule et les youyous des vaillantes mères de chaque élève lauréat qui nous renseignent sur l’ampleur de l’intérêt accordé à l’Education et à la formation des générations montantes, un investissement qui finira à long terme par être inévitablement fructueux !

Hocine Taïb