Accueil Kabylie La cité des 1 200 logements se dégrade

Boumerdès

La cité des 1 200 logements se dégrade

191

La cité des 1 200 logements, au centre-ville de Boumerdès, se dégrade de plus en plus. D’ailleurs, ses habitants sont en colère contre l’immobilisme des élus locaux, qui n’arrivent pas, selon eux, à résoudre les problèmes auxquels ils font face. De ce fait, ils ont interpellé les autorités locales, notamment le chef de daïra, afin d’intervenir pour prendre en charge leurs doléances n’ayant pas trouvé d’écho favorable, auprès des élus locaux. En outre, leur cité croule sous les ordures ménagères depuis plusieurs mois, en plus d’être plongée dans une anarchie indescriptible, en raison de l’absence d’espaces de stationnement, dont le rétrécissement a été causé par les chantiers lancés autour de la cité.

Cette dernière est aussi dépourvue d’éclairage public, alors qu’elle est à quelques mètres du siège de l’APC, mais aussi du bureau de poste, du tribunal et de l’hôtel des finances. Quant aux jeunes de la cité, ils ne trouvent pas où pratiquer une activité sportive. Les habitants des 1 200 logements ont également réclamé un stade en lieu et place des chalets implantés depuis 2003. Et dans une missive adressée à l’APC, en date d’avril 2019, les jeunes ont demandé une salle de sport, en vain.

On a de même déploré l’état des ruelles de la cité, surtout après l’entame des travaux de rénovation du réseau d’AEP, où la remise en l’état n’a pas été respectée. Pour conclure, on a ajouté qu’au lendemain du séisme de 2003 qui avait lourdement touché la cité et la fermeture des locaux commerciaux, elle ressemble à un véritable dortoir.
Z Youcef