Accueil Kabylie La piscine semi-olympique toujours fermée

Naciria

La piscine semi-olympique toujours fermée

116

La frange juvénile est délaissée dans la commune de Naciria (Laaziv), à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya de Boumerdès. La piscine semi-olympique réalisée à coups de millions à proximité de l’ancien site des chalets n’est toujours pas ouverte aux athlètes. La structure est abandonnée. Les athlètes amoureux de la natation dénoncent une fermeture qui ne dit pas son nom, alors que la région est connue pour être le fief des athlètes prolifiques.

«On ne comprend toujours pas pourquoi on réalise de telles infrastructures sportives pour les abandonner par la suite», s’interrogent Nacer, un athlète de la région, regrettant cette situation. «Faute d’une piscine, les jeunes de la région s’organisent pour se rendre à la piscine des Issers.

D’ailleurs, plusieurs associations sportives inscrivent leurs athlètes dans cette piscine pour ne pas rater les compétitions», a-t-il ajouté. Les jeunes athlètes et les citoyens lambda de la localité ont longtemps attendu la réalisation de cette piscine qui a pris beaucoup de temps pour devenir réalité. Inscrit depuis plusieurs années, le projet de la piscine lancé fin 2013, a connu d’immenses retards en raison de l’absence de terrain.

Karim, un jeune athlète, dira que son ouverture n’est pas à l’ordre du jour en raison de l’absence de postes budgétaires, notamment après la crise économique dont laquelle est plongée le pays depuis la chute des prix du pétrole. Il est à signaler que même le stade communal se trouve dans un état délabré.

Youcef Z.