Les cols toujours bloqués par la neige

Partager

Les dernières intempéries n’ont pas été sans conséquences à travers le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Selon le bilan établi par le groupement de la Gendarmerie pour la journée d’hier, ce sont au moins quatre routes nationales menant à Béjaïa et Bouira qui sont fermées à la circulation sur plusieurs kilomètres. Les chemins de wilaya ne sont pas épargnés.

Les chemins communaux, notamment dans les régions situées en haute altitude, sont également coupés à la circulation pendant des heures. Hier, un éboulement a coupé la RN30A reliant le chef-lieu de wilaya à une partie du sud de la wilaya comme Ouacif, Ouadhias et Ath Yenni.

Cet important axe routier est resté fermé pendant presque toute la journée. Sur cela, le directeur des travaux publics de la wilaya, M. Rabhi, a indiqué : «Sur la RN30A, au niveau de Takhoukht, un éboulement d’envergure a provoqué la fermeture de la route. Nos équipes sont sur les lieux (hier ndlr) et cet axe routier sera rouvert dans les prochaines heures.

Tous les axes routiers au niveau de la wilaya sont rouverts à la circulation à l’exception des cols qui sont encore bloqués par la couche de neige. Il s’agit des cols de Tirourda, Tizi N’Kouilal, Chellata, Chréa et Tala Guilef. Dans d’autres endroits, la circulation est certes perturbée, mais les routes ne sont pas fermées.

Nos équipes travaillent en étroite collaboration avec les services des daïras et des APC pour maintenir le réseau routier à travers le territoire de la wilaya ouvert, c’est là notre principal objectif». Au sujet de l’axe routier de Draâ Ben Khedda, notamment au niveau du lieu-dit La casse, M. Rabhi dira : «Il est vrai que la chaussée est dégradée mais le problème initial est le non respect des règles de la circulation. Dès qu’on termine le projet de la pénétrante, ce tronçon sera pris en charge et le problème sera jugulé une bonne fois pour toute», conclura le directeur des travaux publics.

Plusieurs éboulements dans de nombreuses communes

À travers de nombreuses communes et villages de la wilaya de Tizi-Ouzou, non seulement certains axes routiers sont connus des fermetures temporaires mais il a été enregistré des perturbations de la circulation autoroutière en plus de nombreux éboulements et de glissements de terrain qui se sont produits un peu partout à travers plusieurs localités.

À titre d’exemple, dans la commune d’Ath Yenni, située à 850 mètres d’altitude, la couche de neige enregistrée a atteint 20 cm. Deghoul Smail, maire d’Ath Yenni, a fait savoir : «Hormis la coupure de la RN30 qui isole notre localité, le reste de notre réseau routier est ouvert. Nos équipes sont mobilisées en H24 depuis l’annonce du BMS et le plan Orsec est déclenché.

Certes les écoles sont fermées, mais la cause ne relève pas de la fermeture des routes mais juste par mesures de sécurité». À Agouni Gueghrane, le maire, Farid Bachouche, signalera : «La couche de neige a atteint 15 cm au village Aït Ergane. Notre chasse-neige est réquisitionné pour ce village, d’ailleurs même son chauffeur et son mécanicien sont originaires de ce village.

À Aït El-Kaïd, un village de notre commune, la route est fermée, mais nous avons affecté une entreprise privée pour sa réouverture. Nous avons malheureusement enregistré quatre éboulements et glissements de terrain. Nos équipes sont déjà sorties sur le terrain pour établir les fiches techniques que nous allons transmettre à la daïra puis à la direction des travaux publics pour dégager les finances nécessaires».

Au village Aït Ergane, un habitant a déclaré : «La couche de neige a atteint 15 cm, le camion chasse-neige est réquisitionné mais c’est insuffisant, car le temps que ce chasse-neige ouvre une partie de la route, l’autre partie est fermée par la neige et vis-versa. Les écoles sont fermées car les enseignants nous viennent d’autres localités et les transporteurs ne prennent pas de risques».

Du côté des Ath Douala, le P/APC, Amar Fekhar, notera : «La neige n’a pas été aussi importante mais la fine couche tombée dans la matinée a été enlevée par nos engins et la route est maintenue ouverte toute la journée. Nous avons, hélas, enregistré des éboulements et des glissements de terrain dans cinq villages.

Nos équipes ont déjà établi le constat et les fiches techniques sont déjà en élaboration. La DTP sera saisie pour la prise en charge financière. Les écoles sont fermées par mesure de sécurité. Quand au gaz naturel, notre taux de raccordement est de 60%, c’est dire que les bonbonnes de gaz butane et leurs tracas sont toujours de mise», a conclu notre interlocuteur.

Hocine T

Partager