Accueil National La couverture reste insuffisante !

Tizi-Ouzou Le raccordement à internet progresse à 36,5%

La couverture reste insuffisante !

2515

L’internet à travers le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou, malgré toute son importance et utilité, demeure encore un grand luxe que des milliers de familles ne peuvent pas s’offrir.

À travers plusieurs chefs-lieux et une grande partie des villages, la connexion à internet est indisponible. Dans les chefs-lieux de commune où cette commodité existe, la lenteur est insupportable et les déconnexions durent parfois plus d’une journée. Cependant les choses semblent s’améliorer avec la mise en place de la fibre optique. Un propriétaire d’un cybercafé que nous avons questionné à Maâtkas, au Sud de Tizi-Ouzou, commentera d’ailleurs dans ce sillage : «les déconnexions se font maintenant rares depuis la mise en service du réseau de la fibre optique». Concernant le village d’Aït Abdelmoumène totalisant plus de 15 000 habitants, l’ancien réseau a été sabordé par les malfrats depuis plus de 5 ans et n’a jamais été réparé. L’APC sortante avait, pourtant, construit une niche pour sécuriser les équipements d’Algérie Télécom. Quant à la fibre optique dont on parle depuis plusieurs mois, elle n’est pas encore à l’ordre du jour, puisque même les travaux ne sont pas entamés. Au chef-lieu des communes de Tizi N Tléta, de Souk El Tenine, de Tirmitine, d’Aït Bouadou et d’Agouni Gueghrane pour ne citer que ceux-ci, la fibre optique n’est pas arrivée. Dans plusieurs villages, l’internet n’existe pas. Les exemples ne manquent malheureusement pas, puisque, déjà 22 chefs-lieux de commune dont deux de daïra ne sont pas raccordés au réseau de la fibre optique. Signalons tout de même que le secteur concerné commence à installer des antennes de la 4G et des Msan pour faire bénéficier les villages de la Kabylie profonde d’internet, mais leur nombre reste insuffisant. Rappelons que le taux de couverture au réseau Internet qui était de 32% au niveau de la wilaya a progressé à 36,5% en l’espace de quelques mois, tout près du taux moyen national qui est de 38%. C’est dire que la volonté existe chez la direction concernée pour la généralisation de l’internet mais le pays tout comme la région de Tizi-Ouzou reste loin de l’idéal, à savoir le 100% de couverture.

Hocine T.