Accueil National Des familles en attente de relogement

Aïn Bessem - L’immeuble de l’ancien groupe scolaire risque l’effondrement

Des familles en attente de relogement

83

Une nouvelle requête vient d’être adressée par six familles occupant des logements au sein de l’ancien groupe scolaire de la commune d’Aïn Bessem aux responsables locaux ainsi qu’au wali de Bouira pour réclamer leur relogement dans des logements décents, et ce dans les plus brefs délais. Selon les signataires de cette requête, dont une copie nous a été remise, hier, les logements occupés actuellement, qui sont des classes de l’ancien groupe scolaire transformées en appartements, menacent ruine et risquent de s’effondrer à n’importe quel moment.

Leurs habitants, qui assurent les occuper depuis plus de 40 années, ont ajouté qu’ils ont déjà saisi les responsables locaux sur la situation de l’immeuble qu’ils occupent : «Nous occupons d’une manière légale ces appartements depuis les années 1980 et nous sommes à jour en matière de location. Cependant, nous n’avons jamais cessé d’attirer l’attention des responsables locaux sur l’état de dégradation dans lequel se trouve l’immeuble que nous occupons.

En effet, les fondations, le toit, les piliers et certains murs risquent de s’effondrer à n’importe quel moment, vu l’état de dégradation avancé dans lequel ils se trouvent. Nous vivons la peur au ventre puisque de grandes fissures sont apparues sur plusieurs parties de cet immeuble qui date de l’ère coloniale. A noter que les six familles en question sont toutes titulaires d’un dossier de demandes de logement enregistrées au niveau de la mairie. Nous réclamons donc une solution rapide qui consiste en notre relogement dans des logements décents, avant qu’il ne soit trop tard !», lit-on sur cette missive. Un véritable SOS adressé aux responsables locaux.

Par ailleurs, les plaignants ont aussi assuré que l’importante assiette de terrain occupée par ce groupe scolaire peut être utilisée pour l’implantation de projets d’utilité publique (logements, sièges administratifs et commerciaux, etc), sachant que le problème du manque de terrains se pose depuis plusieurs années dans cette commune. Il est utile de rappeler que cette ancienne structure scolaire a été réalisée au début du XXe siècle et a continué à servir de collège jusqu’aux années 1980, période durant laquelle elle a été récupérée par la Direction des Domaines de l’État.

En plus du bloc pédagogique transformé en immeuble d’habitations et loué à des particuliers, une importante partie de ce groupe scolaire était occupée pendant plusieurs années par l’Agence technique et commerciale de la Société algérienne de distribution de l’électricité et du gaz (SDC).

O. K.