Accueil A la une Deux autres cas enregistrés à Ath Vouali

ATH MANSOUR- La brucellose humaine fait de nouvelles victimes

Deux autres cas enregistrés à Ath Vouali

710

L’épidémie de brucellose humaine qui sévit actuellement à Ath Mansour a encore fait de nouvelles victimes.

Il s’agit de deux citoyens d’Ath Vouali, hospitalisés mercredi au niveau de l’EPH Kaci Yahia de M’Chedallah. Les sujets atteints sont un père de famille de 40 ans et son fils de 15 mois. Rencontré dans les couloirs de l’hôpital, le père indiquera que lui et sa famille ont consommé du lait cru provenant de l’éleveur dont les chèvres ont été contaminées il y a presque deux mois.

Après ces deux nouvelles victimes, ce sont 6 cas de brucellose humaine qui ont été dépistés, depuis la semaine passée, dans cette commune et hospitalisés au niveau de l’hôpital de M’Chedallah. L’on apprendra, dans ce cadre, qu’une commission de daïra, composée d’un membre de l’exécutif de l’APC d’Ath Mansour, du subdivisionnaire de l’agriculture d’Ahnif, d’un membre de la prévention de l’EPSP d’Ahnif et de l’unité de la Protection civile de M’Chedallah, a été mise sur pied sur instruction du chef de daïra.

Cette commission s’est déjà rendue sur les lieux où réside l’éleveur des caprins en question, à Rodha, au sud du chef-lieu de commune, pour prendre les dispositions nécessaires, telles que le recensement des bêtes et leur mise en quarantaine (isolement) avec orientation à l’abattage sur celles porteuses de cette maladie. Rappelons que la brucellose caprine a été dépistée par un praticien de la santé animale au niveau de cet élevage au cours du mois de juin dernier et qu’une partie du troupeau a été déjà orientée à l’abattage au niveau de l’abattoir communal de M’Chedallah. Ce sont 75 chèvres qui ont été abattues sur un total de 300 têtes, avec enfouissement des carcasses, comme le stipule la réglementation en vigueur.

«La transmission de cette épidémie s’est faite à partir de la consommation du lait que l’éleveur du cheptel contaminé vendait à un commerçant de cette commune. Ce produit, crû ou caillé, a été ensuite vendu au détail aux clients. Il faut savoir que le virus de la brucellose a une période d’incubation qui peut s’étaler sur plusieurs mois avant que ne commencent à se manifester les premiers symptômes, qui sont un excès de fièvre et des nausées suivies d’une faiblesse générale. Le traitement aussi s’étale sur une longue période», indique une source médicale qui s’attend à ce que d’autres cas soient dépistés dans les prochains jours.

Affolés, les citoyens d’Ath Mansour prennent d’assaut les institutions de la santé de la région où des prélèvements sont effectués pour les besoins du dépistage. Une source proche des services de l’agriculture affirme qu’aucun des citoyens atteints jusque-là par ce virus ne possède des chèvres.
Oulaid Soualah