Accueil National Le ministère de l’Agriculture se chargera du stockage

Production nationale de l’ail

Le ministère de l’Agriculture se chargera du stockage

127

Le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche prendra en charge désormais le stockage de la production nationale d’ail de l’actuelle saison. C’est du moins ce qu’a affirmé le président du conseil national interprofessionnel des filières ail et oignon, Boudjemâa Hansali.

«Cette décision a été prise lundi au cours d’une réunion tenue à la direction de régulation et développement de la production agricole du ministère, et ce, en présence des présidents du conseil national interprofessionnel de la filière ail et oignon, du conseil interprofessionnel de la filière ail d’Oum El Bouaghi et de l’association des producteurs d’ail de la wilaya de Mila et autres opérateurs», a indiqué M. Hansali à l’APS. Selon le même responsable, il a été convenu, au cours de la réunion durant laquelle ont été exposés les problèmes rencontrés par les producteurs d’ail à travers le pays notamment la chute des prix sur les marchés de gros, que le ministère prenne en charge, par le biais de l’Office national interprofessionnel des légumes et viandes et des opérateurs privés, le stockage des quantités produites d’ail « arrivé à pleine maturité » dans des chambres froides, a-t-il expliqué.

«Ceci garantit la prime de stockage de 3 DA le kilogramme pour chaque mois et, par conséquent, sauver les producteurs de la crise actuelle de la chute des prix», a souligné Boudjemâa Hansali. Il a, dans ce cadre, appelé les agriculteurs à ne récolter l’ail qu’une fois arrivé à pleine maturité. La même source a relevé s’attendre à ce que la récolte stockée atteigne entre 6 000 et 8 000 tonnes, dépassant considérablement les 3 800 tonnes stockées la saison passée dans les chambres froides de l’Office national interprofessionnel des légumes et viandes. La même source a, par la suite, indiqué que la surface consacrée à la culture de l’ail dans les seize wilayas productrices de cette plante monocotylédone a atteint 11 700 hectares, tout en tablant sur une production « considérable » dépassant de loin celle de la saison précédente.

L. O. CH