Accueil National Les avis mitigés sur l’épreuve de mathématiques

BACCALAURÉAT - Deuxième jour de l’examen

Les avis mitigés sur l’épreuve de mathématiques

87

Les épreuves du baccalauréat se sont poursuivies, hier, pour la deuxième journée consécutive.

En effet, les candidats de la filière scientifique et de la langue étrangère ont abordé la matière la plus appréhendée par eux, en l’occurrence les mathématiques, la matinée, et passé l’épreuve d’anglais, l’après-midi. Hier encore, l’accès à internet, notamment les réseaux sociaux, était totalement brouillé. Ils étaient de nouveau inaccessibles au deuxième jour de cet examen. Il faut savoir que les avis des candidats de la filière scientifique étaient mitigés concernant les mathématiques, qui sont la matière de base.

Lors d’une tournée effectuée à travers quelques centres d’examen de la capitale, certains candidats ont estimé que l’épreuve de mathématiques était «abordable et facile à traiter», alors que d’autres l’ont jugée «difficile».

En effet, la déception se lisait sur le visage de certains candidats, qui estimaient que les deux sujets proposés étaient difficiles, alors que d’autres étaient sereins et confiants par rapport au travail qu’ils ont accompli. «Nous avons bien travaillé en maths. C’était très abordable», nous a indiqué une candidate à sa sortie de l’épreuve de mathématiques. «Cette épreuve, la plus redoutée de tous, était abordable surtout pour ceux qui ont travaillé sérieusement durant l’année scolaire et ont bien révisé», lance sa camarade.

Arborant un grand sourire, cette candidate a affirmé que la majorité des élèves a opté pour le premier sujet. «Le premier sujet était abordable et à notre portée par rapport au deuxième, qui était très dur», a-t-elle ajouté.

Les candidats de la filière langue étrangères, rencontrés devant le centre d’examen El Idrissi, sis à la place du 1er Mai, étaient unanimes à dire que l’épreuve de mathématiques était abordable pour ceux qui se sont bien préparés à cet examen». Et de poursuivre : «Les sujets proposés sont puisés du programme scolaire et à la portée de tous», nous a signifié un candidat rencontré devant cet établissement.

Rappelons que le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, avait assuré, avant-hier, depuis Tindouf, qu’«aucune fuite de sujets n’a été enregistrée sur le territoire national, lors du premier jour des épreuves du baccalauréat». Et de continuer : «L’examen se déroule, en cette première journée, dans de bonnes conditions, marquées par une bonne organisation et une grande satisfaction des candidats.» Toujours d’après le ministre, «aucune absence ni fuite de sujets n’a été enregistrée à l’échelle nationale».
L. O. CH