Accueil National «Les pertes sont malheureusement importantes !»

MEHDI ABDELAZIZ, chef du secteur de Tala Guilef du Parc national du Djurdjura

«Les pertes sont malheureusement importantes !»

172

Le premier responsable du secteur de Tala Guilef, relevant du versant nord du Parc national du Djurdjura, Mehdi Abdelaziz, parle dans ce court entretien des dégâts causés par l’incendie qui a ravagé une partie de la réserve naturelle.

La Dépêche de Kabylie : Le feu de forêt qui s’est déclaré durant les dernières 24 heures à Tala Guilef semble important au vu des moyens mobilisés. Quel est votre premier bilan de ce sinistre ?
Mehdi Abdelaziz :
En premier lieu, je tiens à vous signaler que le feu qui avait été dans un premier temps maîtrisé mercredi dernier avait repris en fin de journée dans le même périmètre et nous avons lutté dure pour que les flammes n’atteignent pas d’autres zones. Concernant les dégâts, nous avons estimé les pertes à plus de 20 hectares de broussailles et de maquis de chênes ravagés par le feu.

Y a-t-il eu des dégâts dans le domaine privé ?
Malheureusement oui. Pour les riverains qui possèdent des terrains à proximité du parc, on a évalué à 5 hectares le périmètre de couvert végétal détruit par le feu, ce qui dénote l’ampleur de la catastrophe sur la faune et la flore, ainsi que sur l’écosystème.

De grands moyens ont été utilisés pour maîtriser la situation qui semblait dès le départ du feu préoccupante. Comment se présente la situation actuellement ?
La situation évolue ces dernières heures positivement sur le terrain. Tous les moyens ont été déployés de notre part, ainsi que les moyens de la Protection civile et des APC pour maîtriser totalement le feu. On a été sur le terrain jusqu’à une heure tardive de la nuit. Et nous le restons pour parer à d’éventuels rebondissements.
Entretien réalisé par M Haddadi.