Accueil National Quatre projets réceptionnés l’été prochain

BOUMERDES - Tourisme

Quatre projets réceptionnés l’été prochain

185

Quatre infrastructures touristiques seront réceptionnées lors de la prochaine saison estivale dans la wilaya de Boumerdès. Il s’agit de trois hôtels, dont un issu d’une extension à Boumerdès, et d’un village touristique à Corso. Il est à rappeler que le directeur du tourisme de la wilaya avait déclaré par le passé que pas moins de 58 projets d’infrastructures touristiques étaient inscrits au profit de la wilaya, alors qu’un hôtel seulement a été réceptionné en 2018, 16 projets sont en cours de réalisation et 37 autres à l’arrêt, a-t-on relevé.

Et il a fallu attendre près de deux ans pour que certains projets reprennent, après la levée des contraintes administratives liées, notamment, au renouvèlement des permis de construction modifiés. Dans ce sens, l’hôtel El Amine de 164 lits, construit à l’entrée ouest de la ville de Boumerdès par un investisseur privé, sera ouvert l’été prochain. Ce joyau architectural allait ouvrir ses portes l’été 2018, mais le problème de l’absence de réseau d’assainissement dans la région de Foès a retardé sa réception.

En ce qui concerne l’extension de l’hôtel Leila, au centre-ville de Boumerdès, elle a été ajournée à plusieurs reprises, en raison de l’opposition d’habitants des alentours, qui ont refusé la transformation de leur quartier. L’extension permettra d’avoir 20 nouveaux lits. Le troisième hôtel est celui de Saidi Menouar avec 28 lits. En plus de cela, plusieurs autres projets d’hôtels sont en cours de réalisation, afin de remédier au déficit en matière de lits de l’ordre de 5 000 dans la wilaya. Un village touristique sera aussi réceptionné à Corso d’une capacité de 192 lits, ce qui permettra d’alléger la pression sur cette région, au cours de la saison estivale, en raison de l’absence d’infrastructures touristiques, et de créer des postes d’emploi, tout en renflouant les caisses de la municipalité.

Pour sa part, la Direction du tourisme a estimé que les quatre projets en question vont créer près de 900 emplois directs, ce qui va baisser un tant soit peu le taux du chômage dont souffrent les jeunes de la région. «Boumerdès a tout les atouts pour développer son tourisme. Elle a ses mers, son soleil, ses montagnes, ses traditions et sa position géographique, sans oublier sa proximité des voies de communication, comme l’aéroport international d’Alger, les ports et les routes nationales et l’autoroute Est-ouest», a-t-on souligné.En effet, avec un littoral de plus de 100 km, Boumerdès peut être au devant de la scène dans le domaine touristique, car elle renferme des richesses capables de sortir l’économie locale de l’ornière. Et pourtant.

Aucun investissement de taille n’est réalisé au niveau de ce littoral si attractif en été, a-t-on noté. Par ailleurs, il faut savoir que près de 15 millions d’estivants ont visité les plages de la région durant l’été dernier, malgré les carences enregistrées.

Z Youcef