Accueil National Sit-in et marche

BOUIRA - Le Cnapeste revient à la charge et exige le départ du DE

Sit-in et marche

98

Des dizaines d’enseignants du secondaire et du moyen, affiliés au syndicat Cnapaste, ont tenu hier un sit-in devant la direction de l’éducation avant d’improviser une marche vers le siège de la wilaya pour exiger, encore une fois, le départ du premier responsable du secteur. «Nous réclamons purement et simplement le départ du DE et nous sollicitons l’intervention des pouvoirs publics pour sauver un secteur qui court à la dérive», a déclaré M. Taoudiat, coordinateur de wilaya du Cnapaste. Et d’ajouter : «Pour nous, ce responsable a transgressé toutes les lois de la République particulièrement les lois 9/02 et 90/14.» Pour illustrer ces propos, le syndicaliste a évoqué les entraves répétées à l’exercice de l’activité syndicale pourtant consacrée par les lois de la République. «De quel droit le directeur interdit l’accès des syndicalistes aux établissements scolaires ? C’est scandaleux ! Nous allons saisir la justice sur cette infraction aux lois de la République», a souligné M. Taoudiat.

Ce dernier a tenu également à dénoncer la décision prise par le premier responsable du secteur d’interdire l’accès au siège de l’académie aux enseignants et au syndicat pour y tenir un sit-in : «Ce n’est pas la première fois que notre syndicat tient un rassemblement dans la rue, avec tous les désagréments que cela cause aux usagers. Pourquoi nous interdire l’accès au siège de l’académie», s’est-il interrogé. L’autre grief retenu contre le même responsable concerne «l’acharnement contre les adhérents au syndicat». «Nos adhérents sont privés de leurs droits et beaucoup se sont vus refusés les transferts à l’occasion des mouvements organisés à chaque année. Ils sont victimes d’un acharnement qui ne dit pas son nom», a noté le coordinateur de la wilaya du Cnapeste. De son côté, M. Bouakline, coordinateur de wilaya chargé des litiges qui a tenu à dénoncer «une gestion approximative» du secteur de l’éducation dans la wilaya de Bouira, a appelé la famille de l’éducation à s’unir pour changer les choses. Il convient de souligner qu’après un sit-in de près d’une heure, les enseignants affiliés au Cnapeste, rejoints par ceux du primaire, ont marché en direction du siège de la wilaya en scandant «DE dégage !». Arrivés au siège de la wilaya, une prise de parole a été improvisée, au cours de laquelle un appel au départ du directeur de l’éducation a été réitéré.

Le DE réagit : «Je suis là pour servir le secteur et non pas ce syndicat»

Contacté par nos soins pour donner sa version des faits, le directeur de l’éducation de la wilaya, Mourad Bouziane, a expliqué que «le syndicat Cnapeste outrepasse ses prérogatives et ses missions et veut être associé dans la gestion du secteur». «J’aurais aimé que ce syndicat en tant que partenaire aborde les problèmes socio-professionnels des enseignants et j’étais disposé à collaborer pour les solutionner. Mais exiger d’être associer dans la gestion du secteur, un rôle dévolu à l’administration, cela outrepasse de loin les prérogatives du Cnapeste. Moi je suis là pour servir le secteur et non pas ce syndicat», a souligné M. Bouziane.
Djamel Moulla