Accueil National Un juillet brûlant !

BÉJAÏA - 215 hectares de végétation brûlés en 17 jours

Un juillet brûlant !

213

Au total, 202 incendies, qui se sont déclarés en milieu végétal, ont été enregistrés dans la wilaya de Béjaïa du 1er au 17 juillet, indique un communiqué de la Protection civile rendu public jeudi dernier.

Ces feux de forêt, dont 28 sont plus ou moins importants, ont ravagé pas moins de 215 hectares de végétation, plus de 1 000 bottes de foin, 1 300 arbres fruitiers, ainsi qu’une centaine de ruches d’abeilles, selon le communiqué. Pour la seule journée de jeudi 17 juillet, les sapeurs-pompiers sont intervenus à travers plusieurs localités de la wilaya, suite à la déclaration d’une vingtaine d’incendies, dont 05 étaient importants.

Près de 20 hectares de végétation, entre broussailles, forêt et arbres fruitiers, ont été détruits par ces incendies, qui se sont déclarés, respectivement, au niveau des communes de Tala Hamza, Timezrit, Beni Djellil, Semaoune et Adekar. Concernant les accidents de la circulation, le bilan de la Protection civile fait état de 386 accidents qui se sont produits sur les différentes routes de la wilaya de Béjaïa, et ce du 1er au 17 juillet. Ces derniers ont fait 481 blessés et 04 morts, survenus sur les lieux des accidents ou lors des évacuations vers les hôpitaux par ambulances. Depuis le début de l’année, les mêmes services ont enregistré 1 068 accidents de la circulation, ayant engendré 1 288 blessés et 23 morts.

770 000 estivants sur les plages

Comme attendu, les plages bougiotes sont prises d’assaut par les estivants, en quête de fraîcheur, durant ce mois de juillet qui marque aussi le grand départ vers les vacances. Selon un bilan établi par la Protection civile, pas moins de 770 000 baigneurs ont été enregistrés sur les 34 plages autorisées à la baignade sur le littoral de Béjaïa, depuis le début du mois de juin au 17 juillet.

Les éléments de la Protection civile, affectés à la surveillance des plages, ont dû intervenir 1 840 fois pour secourir des baigneurs en difficulté, a-t-on souligné. Malheureusement, une noyade mortelle a été signalée dans la zone rocheuse de la plage de Boulimat, commune de Béjaïa, le 12 juillet dernier. La victime, un jeune âgé de 25 ans, est native du village Xantina, relevant de la commune d’Amizour.

Dans l’après-midi de ce même jour (12/7/2019), les gardes côtes de la Marine nationale ont repêché, au large de la mer, entre les plages Tighremt et Saket, le corps sans vie d’un jeune homme, non encore identifié. Agée d’une trentaine d’années, la dépouille mortelle de cette victime a été transportée vers la morgue du CHU de Béjaïa.

En outre, un autre cadavre en décomposition partielle, flottant à une centaine de mètres en mer, exactement face au 1er tunnel de Melbou (sens Béjaïa – Jijel), a été repêché, jeudi dernier, par les éléments de la Protection civile et transféré vers la polyclinique de Souk El Tenine. La victime, non encore identifiée, est un jeune homme âgé d’environ 30 ans. «Nos unités et les dispositifs mis en place à l’occasion de cette saison estivale sont sur le qui-vive pour d’éventuelles interventions», toujours selon le communiqué.
B. S.