Près de 1 600 contraventions et plus de 200 retraits de permis

Partager

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, la Police judiciaire de la sûreté de wilaya de Bouira a traité 219 affaires durant le mois de janvier 2020. Dans ces affaires il a été enregistré l’implication de 127 personnes, dont six ont été placées en détention provisoire. Parmi ces affaires, 86 sont relatives à l’atteinte aux personnes et dans lesquelles sont impliqués 53 individus, dont un a été placé en détention provisoire.

En outre, 85 autres affaires d’atteinte aux biens ont été enregistrées et dans lesquelles sont impliquées 22 personnes, dont deux ont été placées en détention provisoire. Enfin, 48 autres affaires liées à la consommation et à la vente de psychotropes ont été traitées durant la même période, impliquant 52 personnes, dont trois ont été mises en détention provisoire.

Petite baisse des accidents

Concernant les accidents de la circulation, la Sûreté de wilaya de Bouira a enregistré, durant la même période, 15 accidents dans les zones urbaines, faisant 19 blessés, soit une baisse d’un accident par rapport au mois de janvier 2019. La première cause reste l’élément humain avec un taux de 90% : excès de vitesse, non respect de la distance de sécurité, les dépassements dangereux…

Les mêmes services ont également procédé à 213 retraits de permis et émis 1 548 contraventions pour divers délits. Par conséquent, et afin de réduire le nombre des drames routiers, la DGSN multiplie les appels de sensibilisation en direction des usagers de la route, priés d’observer plus de prudence, de respecter le Code de la route et de contrôler leurs véhicules avant leur utilisation.

524 kg de viande avariée saisis

Au volet de la lutte contre le commerce informel, les services concernés de la Sûreté de wilaya de Bouira ont procédé à la saisie de 2 647 kg de fruits et légumes ainsi que 524 kg de viande rouge et blanche impropres à la consommation. En outre, quatre affaires d’abattoirs illégaux et trois autres liées aux décharges sauvages ont été traitées. De son côté, la Police urbaine et de protection de l’environnement de la Sûreté de wilaya a traité, janvier écoulé, 17 affaires : 10 ont trait à différentes infractions urbaines et sept à l’hygiène et la santé publique. Des mesures coercitives ont été prises pour sévir.

M’hena A.

Partager