Accueil Sport «On est une belle famille !»

ANDY DELORT décrit l’ambiance au sein des Verts

«On est une belle famille !»

165

Si l’Algérie a pu remporter haut la main la CAN 2019, c’est grâce au travail et aussi à l’ambiance phénoménale qui régnait au sein du groupe.

L’attaquant des Verts, Andy Delort, n’a pas hésité à partager cela avec les gens de l’extérieur. Invité de l’émission DL1 sur BeIN Sports, avant-hier soir, il avait parlé de la forme du groupe, lors de son séjour en Égypte pour la Coupe d’Afrique des nations. Dans cette interview, l’international algérien a évoqué le travail fou réalisé par Djamel Belmadi et le rôle joué par les Verts pour créer cette ambiance. «On revient d’un titre et on est bien partis pour les qualifications de la CAN. Maintenant, il faut garder ce rythme. On a un super sélectionneur, qui a une relation extraordinaire avec ses joueurs. On est sur une très bonne dynamique et on espère aller le plus loin possible. On l’a vu à la CAN. On a un groupe bourré de talent et de qualités, avec un état d’esprit remarquable. Je le répète encore une fois, le sélectionneur a fait un travail de malade avec les joueurs grâce à la mentalité qu’il a apportée et, aujourd’hui, ça paye. On a un groupe soudé et de très bons joueurs, comme Riyad Mahrez qui répond présent dans les grands moments. On prend du plaisir durant chaque sélection et on est une belle famille», a-t-il déclaré.

À l’image de son équipe de Montpellier, l’attaquant algérien a vécu un match frustrant à Angers, où son club a été battu par 1 but à 0, samedi, pour le compte de la 25ème journée du Championnat de la Ligue 1 française. «J’ai des regrets sur ma deuxième occasion (59ème). J’ai même essayé de mettre la balle d’où elle venait mais, malheureusement pour moi, Butelle n’a pas bougé. C’était compliqué en première période, on n’a pas eu trop d’occasions. Ça a été mieux en seconde. On a joué un peu plus haut. On est un peu énervés. On n’y arrive pas à l’extérieur. On n’a gagné qu’un match et ce n’est tout simplement pas normal. Il faut trouver des solutions, le plus rapidement possible. C’est dommage ! Il y a des périodes comme ça où c’est plus compliqué, physiquement notamment. Il faut les passer le plus rapidement possible et essayer de retrouver un peu de fraîcheur. On a assez d’expérience pour rebondir et on va le faire. Dix défaites, toutes compétitions confondues, cette saison, c’est beaucoup. Mais on a la chance d’être très forts à domicile et d’être encore dans la course pour l’Europe, malgré nos résultats à l’extérieur». Comme de coutume, Andy Delort a évoqué son avenir et a réitéré son envie de rester à Montpelier HSC. «Sincèrement, Luis (ndlr : Fernandez), tu le sais, je parle toujours avec le cœur et je te dirai toujours la vérité. Ici, je suis chez moi, je joue pour le club, je prends énormément de plaisir. J’ai envie de rester, de marquer encore plein de buts et de jouer l’Europe avec mon club», a tranché l’avant-centre du MHSC.
R. S.