Par DDK | 27 Octobre 2016 | 1324 lecture(s)

Ali Bedrici, l’auteur, présent au SILA

Cherifa ou le serment des hommes libres sur les étals

Après avoir écrit en 2011 un recueil de poésie titré Fleurs de feu, un roman portant le titre romantique Les exilés de l’amour et un autre titré Carnet d’émotions, où sont contées plusieurs histoires différentes les unes des autres, l’écrivain Ali Bedrici, ancien wali d’El Oued, Oran, Boumerdès, Béjaïa et Jijel, vient de publier aux Éditions Casbah un autre roman de 213 pages intitulé Cherifa ou le serment des hommes libres. Ce livre est une histoire à plusieurs dimensions. Au premier plan, une émouvante histoire d’amour entre deux jeunes gens, Cherifa et Ahmed qui sont des personnages fictifs mais qui vont évoluer dans l’histoire réelle de l’Algérie des années 1870. Le second plan représente la vie de la société algérienne de cette époque, qui lutte pour survivre sous le joug colonial caractérisé par l’injustice, l’oppression et la dépossession des paysans algériens de leurs terres. D’où le troisième tableau de la révolte de 1871 menée par Cheikh El Mokrani et Cheikh Aheddad et dont le décor est constitué de poudre et de sang. La terrible répression qui a suivi la fin de l’insurrection va briser la vie de Cherifa et d’Ahmed qui sera déporté en Nouvelle Calédonie. Retrouvera-t-il un jour sa terre natale et sa femme bien aimée ? Ce livre, disponible en librairie, sera signé par l’auteur, samedi 29 octobre 2016 à 15 heures, au Salon international du livre d’Alger (SILA) qui se tiendra aux Pins Maritimes.

A. Gana

0